De Nicolas à Nasrallah (II)

  Extrait deLe Testament de Nicolas, où Nicolas nous explique, en bref…, pourquoi il est passé du petit Nicolas au grand méchant loup. « Nicolas, c’était foutu d’avance : ça veut dire la victoire du peuple, en grec. Il paraît que les Grecs ont inventé la démocratie. Mais le peuple n’est jamais victorieux. Le peuple sert de marchepied aux toiseurs. Et … La suite !

De Nicolas à Nasrallah

  Court passage de Le Testament de Nicolas, où Nicolas nous explique, en bref…, pourquoi il est passé du petit Nicolas au grand méchant loup. « Nicolas, c’était foutu d’avance : ça veut dire la victoire du peuple, en grec. Il paraît que les Grecs ont inventé la démocratie. Mais le peuple n’est jamais victorieux. Le peuple sert de marchepied aux … La suite !

Nicolas, vu par Théo A.

Théo Ananissoh, qu’on a pu comparer à Camus (ce besoin de références…), est l’auteur de plusieurs romans. Notamment Lisahoe (Gallimard), Ténèbres à midi (Gallimard), L’invitation (Elyzad). Personnellement, j’aime beaucoup ce qu’il fait. Il livre son (bon) sentiment sur Le Testament de Nicolas dans La Cause Littéraire. On reproduit.   Le testament de Nicolas est un flux de conscience. C’est au … La suite !

Nicolas, vu par Fred Cabeza

    Frédéric Cabeza, c’est un graphiste doublé d’un photographe. Il porte une jolie barbe et dévore du bouquin. Son avis après lecture du Testament de Nicolas, où j’entre dans la peau d’un petit Nicolas qui s’en va en Syrie..   « Un testament ? Une confession ! Tellement vraie, tellement intime, qu’on croirait l’auteure elle-même partie pour la Syrie ! … La suite !

Nicolas vu par Jacques C. et Joyeux Drille

Poursuivons ici notre quête, le harcèlement de lecteurs et blogueurs qui ont bien voulu exprimer leur opinion au sujet du Testament de Nicolas. Pour le moment, point encore trop de mal, même si Jacques trouve que l’épilogue, franchement, ce n’est pas possible ! Mais Jacques pense aussi que ce roman trouve sa source dans un journal intime véritable. Car, dit-il, … La suite !

Bonnes feuilles : Le Testament de Nicolas

Quoique tu fasses, Salomé, y en aura toujours pour te regarder de haut. Celui qui toise sent la rose, mais son cœur est sale, son âme, toute pourrie. Lui le juste, toi le méchant. Lui le penseur libre, toi un imbécile de converti. De toi, il n’a rien à apprendre: tu es un primitif gaulois sous influence islamiste. Il te le fait comprendre poliment. La suite !

Nicolas, vu par François Prunier

François Prunier m’est cher, comme personne et comme écrivain. Cette gueule d’ange un peu boutonneux dévoile un masochisme très mature dans son dernier livre Ma Laisse, une laisse numérique pour le moment mais très prochainement de papier. Il m’impressionne. Sans compter que de Nicolas, il ne pense que du bien (je veux dire du livre…) La suite !

Nicolas, vu par Josette

L’histoire est en elle-même une histoire qui touche, surtout lorsque l’on continue à se demander (comme je le fais…) comment un être humain peut choisir de tuer mais aussi de mourir pour une cause, une religion, un pays dont il ne connaissait pratiquement rien avant d’avoir fait, justement sa « hijra »… La suite !

Naissance d’un monstre

Tu as 17 ans, tu es lycéen, tu t’ennuies, tu ne crois plus aux valeurs de ton pays. Tu te cherches un horizon. Sous l’influence d’autres garçons, plus barbus, plus âgés, tu pars au Sham. Dans ta Syrie idéale, tu voudrais faire naître le califat. Et le monde serait meilleur. Pourtant tu as peur de mourir La suite !