Bonnes feuilles : Le Testament de Nicolas

Quoique tu fasses, Salomé, y en aura toujours pour te regarder de haut. Celui qui toise sent la rose, mais son cœur est sale, son âme, toute pourrie. Lui le juste, toi le méchant. Lui le penseur libre, toi un imbécile de converti. De toi, il n’a rien à apprendre: tu es un primitif gaulois sous influence islamiste. Il te le fait comprendre poliment. La suite !

Naissance d’un monstre

Tu as 17 ans, tu es lycéen, tu t’ennuies, tu ne crois plus aux valeurs de ton pays. Tu te cherches un horizon. Sous l’influence d’autres garçons, plus barbus, plus âgés, tu pars au Sham. Dans ta Syrie idéale, tu voudrais faire naître le califat. Et le monde serait meilleur. Pourtant tu as peur de mourir La suite !