C’Est Pas Parce Que J’ai Rien A Dire Que Je Vais Fermer Ma Gueule !

 Solomon Asch, psychologue de son état, convie huit étudiants à un test de perception visuelle, dans son labo : des lignes verticales 1, 2, et 3, laquelle est de même longueur que la ligne de gauche ?

.

.

Chez soi, à l’abri des regards et des opinions, on répond  n°2.
Mais  dans un labo ? Que dire quand les sept autres affirment que c’est  n°3 ? Ignorant qu’ils sont des acteurs, payés pour nous piéger, on  comme eux,   même si on sait que c’est faux. Ah ! Le biais de conformité ! Conditionnement bien connu et bien dénié ! Car en effet, quoique conditionnés à imiter pour plaire, nous nous vantons toujours de notre  grande liberté, en particulier d’expression.  Biais de conformité oblige,  nous  l’exerçons surtout pour hurler avec les loups. Par exemple dans l’histoire d’un âne.
.

Il était déjà bien battu au moment où commence cette histoire…

.

Il était une fois un âne, un con, et un être supérieur car libre d’expression (un mec pas du tout conditionné, quoi).
Un beau matin, l’être supérieur dit au con : vois-tu cet âne, qui paît benoîtement dans cette prairie lointaine ? Eh bien… c’est un âne. Il faut le lui dire, on a le droit !
Éclairé par les Lumières du  siècle du même nom, l’être supérieur a en effet eu l’idée lumineuse  d’apprendre  à un âne qu’il est un âne, il a le droit.
Aussi, peu de temps après, le con va à l’âne. Tout de go, il lui dit : voilà, je ne sais pas si tu sais, mais tu es un âne, j’ai le droit de le dire.
.

Moi aussi j’ai le droit de dire des conneries.

.
Ruant de colère, l’âne brise le nez et les deux dents de devant du con. Mais hélas pour notre héros,  personne pour le plaindre, ni le soigner.
Car le con étant un con, il n’a pas pris ses précautions. D’ailleurs, il n’a rien compris ! L’intérêt de la liberté d’expression, ce n’est pas de dire ce qu’on veut. Ce n’est pas non plus de dire quelque chose d’intéressant. On peut même exprimer sa liberté d’expression en disant la même chose que tout le monde, quand tout le monde en parle. Mais encore faut-il que tout le monde vous écoute ! Sinon, qui vous reconnaîtra le courage de votre liberté ?  Alors, bande de cons, avant de dire à un âne qu’il est un âne, ameutez les loups, faites savoir que vous allez montrer du courage, même aux dépends d’un âne.
.

Le con. Il aurait du prévenir l’Elysée. Ou avoir deux trois potes sur LCI.

.

Personne donc, n’a vent de l’acte héroïque du con. Sa gueule, il l’a ouverte tout seul dans son coin,  pour peau d’zob.
L’être supérieur, lui, sait prendre ses précautions, en prévenant d’abord le roi, sa cour et ses bouffons, parmi les quels d’ailleurs il compte quelques amis  Oui !!!OulalaAttention !!!JeVaisFaireUnTrucVachementDangereuxAunAne !!!  Et les aristocrates  du royaume de vibrer d’éloges :

Avis à la population ! Demain, l’être supérieur dira à l’âne qu’il est un âne ! Dans cette dangereuse entreprise, il risque de se casser les deux dents de devant et la moitié du nez !

Crapouillot. (Non, c’est pas le con, c’est un être supérieur)

.

Le con, lui, ne s’est pas assuré tant de publicité.
La seconde précaution, qu’il a  négligée, est aussi élémentaire :  liberté d’expression, oui,  mais pas de trop près. Eviter à tout prix le corps à corps, ou le  combat à armes égales. Si malgré ces mesures préventives, on se trouve, par extraordinaire !,  face à l’ennemi (ce qui n’arrive qu’aux cons),  alors veiller à ne pas le regarder dans le yeux. Le con a commis ces erreurs.
L’être supérieur, lui, ne fait jamais ça. Quand il part en guerre, c’est à l’abri d’un avion qu’il balance son napalm, sur des cibles qu’il ne voit pas. S’agissant donc de l’âne, c’est  à l’abri d’une  tour d’ivoire  qu’il balancera ses tracts, les destinant non pas à l’âne, dont il se fout, mais au roi, sa cour, ses bouffons, des loups.
.

C’est qu’il en faut du courage pour être lâche.

.

Et on raillera l’âne,  à  distance pour s’épargner sa défense. En chœur, en biais de conformité,  on chantera : Il est un aneuh, nanananèreuh… Et dans cette vaste cour de récréation, vous  verrez peu à peu des oreilles d’âne  leur sortir de la tête. Et vous ne  les entendrez plus dire que Hi-Han, Hi-Han, Hi-Han.
Mais enfin, merde, dans une démocratie on a bien le droit de dire Hi-Han,  non ?

Pour marque-pages : Permaliens.

28 réponses à C’Est Pas Parce Que J’ai Rien A Dire Que Je Vais Fermer Ma Gueule !

  1. Machiavel dit :

    Le langage est certes un peu châtié, mais l’esprit y est !

  2. Machiavel dit :

    Le langage est certes un peu châtié, mais l’esprit y est !

  3. Lecteur à Lunettes dit :

    Y faut pas l’emmerder ma Bessora…

  4. Lecteur à Lunettes dit :

    Y faut pas l’emmerder ma Bessora…

  5. Martin Roi dit :

    Hi Han ! Hi Han ! Hi Han ! HI HAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNN !!! Bordel de merde, je suis un âne ! Il vient mon coup de bâton ???? J’vais pas attendre le cul à l’air pendant 107 ans, merde !

  6. Martin Roi dit :

    Hi Han ! Hi Han ! Hi Han ! HI HAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNN !!! Bordel de merde, je suis un âne ! Il vient mon coup de bâton ???? J’vais pas attendre le cul à l’air pendant 107 ans, merde !

  7. Soraya dit :

    Il fait une drôle de tête, le Crapouillot, on dirait qu’il sait pas trop s’il doit sourire ou pas…

  8. Soraya dit :

    Il fait une drôle de tête, le Crapouillot, on dirait qu’il sait pas trop s’il doit sourire ou pas…

  9. Kadija dit :

    Le problème, c’est les intégristes.
    Pour nous les musulmans qui ne foutent pas le bordel, on nous amalgame.

  10. Kadija dit :

    Le problème, c’est les intégristes.
    Pour nous les musulmans qui ne foutent pas le bordel, on nous amalgame.

  11. Marine Nationale dit :

    Comme elle est belle la photo du bombardier !

  12. Marine Nationale dit :

    Comme elle est belle la photo du bombardier !

  13. Soeur Sourire dit :

    C’est oublié la Sainte Trinité des trois petits cochons :

    Riri qui dit « ne rien voir »

    Fifi qui dit « ne rien entendre »

    Loulou qui dit « ne rien dire »

    • Donald dit :

      Putain mais qu’elle est con la bonne soeur !
      Riri, Fifi, Loulou, ce sont mes neveux, ce ne sont pas des cochons, merde !

  14. Soeur Sourire dit :

    C’est oublié la Sainte Trinité des trois petits cochons :

    Riri qui dit « ne rien voir »

    Fifi qui dit « ne rien entendre »

    Loulou qui dit « ne rien dire »

    • Donald dit :

      Putain mais qu’elle est con la bonne soeur !
      Riri, Fifi, Loulou, ce sont mes neveux, ce ne sont pas des cochons, merde !

  15. Diablesse dit :

    Obligeons les hommes à porter des cagoules de cuir et des laisses et des mords-aux-dents et bottons leur cul ! Voilà ma religion !

  16. Diablesse dit :

    Obligeons les hommes à porter des cagoules de cuir et des laisses et des mords-aux-dents et bottons leur cul ! Voilà ma religion !

  17. Bernard Pivotant dit :

    Mais vous êtes tous cons où quoi ? Le débat de Bessora, c’est sur la liberté d’expression…

  18. Bernard Pivotant dit :

    Mais vous êtes tous cons où quoi ? Le débat de Bessora, c’est sur la liberté d’expression…

  19. Maître Capello dit :

    S’agissant de l’expression de Bessora, laissons lui toute liberté, elle s’exprime si délicieusement vicieusement… quelle langue !

  20. Maître Capello dit :

    S’agissant de l’expression de Bessora, laissons lui toute liberté, elle s’exprime si délicieusement vicieusement… quelle langue !

  21. Bouygues dit :

    Heu, c’est pas la une ? La ligne, c’est pas la une ?

  22. Bouygues dit :

    Heu, c’est pas la une ? La ligne, c’est pas la une ?

  23. le vrai et seul Bruno dit :

    Si je comprends bien et d’après vos dires, lorsque je m’exprime, et si j’ose affirmer ma pensée sans prendre de précaution, je suis un âne. Merci pour cette clarification. Je me tais donc !
    JNVSTP

  24. le vrai et seul Bruno dit :

    Si je comprends bien et d’après vos dires, lorsque je m’exprime, et si j’ose affirmer ma pensée sans prendre de précaution, je suis un âne. Merci pour cette clarification. Je me tais donc !
    JNVSTP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *