Mme Pas de demandes de « Cueillez-moi jolis messieurs »

« Manifestement, cette clocharde n’en est pas une, même si elle se récure les ongles des pieds. C’est un mandrill qui montre son cul et ses seins, mais sans intimidation. Ce mandrill, paraît-il, se fait appeler Madame Pas de Demandes.

Par Alain Bazard

Débarquée un jour d’un néant quelconque, elle réside depuis cinq ans (paraît-il) sur un carton ondulé, au bas de l’immeuble. Ses effets personnels y sont alignés en rangées régulières, selon les lois rigides d’une maniaquerie compulsive. Domiciliée sur le trottoir par tous les temps, elle a perdu l’usage de sa langue, de ses yeux, de l’ouïe, de ses cinq sens sans doute. Pourtant elle ne possède pas de I-Phone.
Le I-Phone ou le Samsung Galaxy, rien de tel pour vous anesthésier, vous retirer du monde.

Bien que ne possédant nul appareil cellulaire, madame Pas de Demandes, détourne ses yeux sans regard de quiconque voudrait lui parler, lui demander un renseignement ou lui offrir une petite pièce, ou même une cigarette.
– Pas de demandes ! Pas de demandes ! Pas de demandes !
Le dollar et l’euro se cassent la gueule, il paraît. C’est bien fait.

Par Domas

Madame Pas de Demandes s’en fout. Car elle, c’est un avorton de l’espèce humaine. Elle s’est avortée de la matrice qui l’a rejetée. Corps désormais étranger à l’humanité connectée, appels gratuits 24h sur 24h vers tes dix-huits numéros préférés, textos & MMS illimités, dernier OS Androïd 7.4, GPS google star desktop infobox.
Inhumaine Madame Pas de Demandes ? Elle aurait sans doute bien aimé. Seulement voilà, tous les jours, à la même heure, Madame Pas de Demandes se lave les pieds. Rituel qui, avec son obsession du rangement, la maintient dans la sphère des grands singes, malgré son obstination farouche de s’en expulser.

Pour ne pas gâcher l’homme, lavons-lui les pieds

Pour sauver l’humanité, il suffit donc de se laver les pieds, quels que soient le cours du dollar, la taille de ta carte SD, le degré d’effondrement de l’euro.
Mais que faire de ceux qui ne se lavent plus les pieds ?
Car il y a pire que Madame Pas de Demandes, pire qu’un mandrill qui montre son cul et ses seins. Ces pires-là, on n’arrive même pas à les fixer sur un carton. Ils ne se lavent plus les pieds. Ils fuient le monde entier, et même le téléphone portable. Car le monde est la peste. La peste, c’est si contagieux. Je suis contaminée.
D’ailleurs, veuillez m’excuser, je file chez SFR, il paraît qu’il y a un pack multi-connexion pour ceux qui ont déjà la bonne Box.

Et voilà que Madame Pas de Demandes se laisse pousser la barbe… Elle ronfle à même le trottoir. Finie la glorieuse époque du carton gondolé.
Le menton couché sur le poitrail, un filet de bave aux lèvres, elle meurt à petit feu, bienheureuse dans son malheur. »

La suite ici !

Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Mme Pas de demandes de « Cueillez-moi jolis messieurs »

  1. François Prunier dit :

    A cueillir sans tarder !

  2. François Prunier dit :

    A cueillir sans tarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *