S’Il Te Plaît, Dessine-Moi Une Grève. Un Extrait de « 53 Cm ».

« C’est une vieille voiture, on aurait mieux fait d’aller à Deauville en train, mais aujourd’hui, c’est la grève des transports. Et les routiers qui menacent d’arrêter le travail ! Approche-toi de mon pantalon pour qu’enfin ta bouche et moi soyons présentés. »
.

Zara (au centre), une exploratrice africaine avec deux indigènes gaulois (Paris, 1999).

.
Je tâte de la main, jette un œil dans sa culotte grise. Pour l’heure, le rite de la grève me paraît plus intéressant que ce rite de présentation ; l’exploration de la vie sexuelle des sauvages du Nord-Ouest parisien sera l’objet d’une étude ultérieure. Je lui demande donc de me raconter la grève. Il glisse sa main droite dans son slip, et raconte :
— Il y a les Fonctionnaires, et les Routiers.
À ces mots, il ferme les yeux, se concentre sur le mouvement de sa main à l’intérieur de sa culotte. Il se tourne vers moi et continue :
— Ils sont surpuissants : ils sont syndiqués, les salauds !
Il ferme à nouveau les yeux, se mordille les lèvres, éprouve quelques difficultés respiratoires.
Non, monsieur Alexandre Dumas, je n’ai pas appelé le docteur. À quoi bon ? Si seulement vous me laissiez finir !
Un rictus douloureux s’imprime sur le visage de Watara. Il m’ordonne :
— Suce-moi.
.

La Fellation, Un Rite Gallo Romain (Vu sur Myjook)

.
— Watara… je respecte ton point de vue du citadogène, mais ta position est difficile à soutenir.
— Suce-moi… j’arrive.
— Non Watara. Tu n’arriveras nulle part : les Routiers, les Fonctionnaires… Aucun ethnologue papou n’a formellement établi l’existence de ces deux peuples. Tes affirmations sont très discu…
— Cul… Cul…
Watara, les yeux sortis de leurs orbites, le corps saisi de spasmes, mouille son pantalon. Il soupire de soulagement et reprend son souffle :
— Tu n’aurais pas un Kleenex ?
— Comment ?
— C’est pas grave va ; ça séchera tout seul.
Watara soutient que ces deux peuples guerriers et assoiffés de sang déclarent régulièrement la grève aux Gaulois. Les Gaulois riposteraient en se ruant sur la canne à sucre :
—  Les supermarchés sont pris d’assaut : farine, pâtes, sucre. Les gens ont peur que les Routiers n’approvisionnent plus les supermarchés en sucre.
— Supermarchés ? C’est sur des champs antillais que l’on cultive la canne à sucre. Les champs supermarchés, je n’y crois pas. La ruée vers le sucre dont tu parles n’est qu’un vulgaire mythe, pareil à la ruée vers l’ail en Transylvanie : vous autres barbares inférieurs croyez que, comme l’ail, le sucre protège des assauts du vampire.
.

La « Grève » (« Strike », en Saxon) est une superstition des peuples primitifs

.
Watara poursuit néanmoins : après la ruée vers le sucre, surviendrait une attaque éclair (Blitzkrieg), à l’issue de laquelle les agresseurs, les Routiers et les Fonctionnaires, s’adonneraient au cannibalisme et au vampirisme :
— Ah, ils nous bouffent la vie ! Je perds mon sang-froid pendant la grève.
— Watara. Seuls les peuples supérieurs, c’est-à-dire les Fang, les Helvètes et les Wallons, pratiquent l’art du cannibalisme ; je te l’enseignerai quand tu en seras digne. Et, s’agissant de vampirisme, tu dois comprendre que cela n’existe pas ; pas plus que les Fonctionnaires et les Routiers. C’est une infâme croyance ancestrale.
Watara soupire :
— En tout cas, dans la masturbation, le plaisir de la main est supérieur au plaisir de la queue.
La voiture émet encore une série de pets, puis s’arrête dans un bois. Watara peste, referme son pantalon, et sort du ventre du génie (qu’il appelle voiture), vraisemblablement décédé.
— La voiture est en panne, je vais chercher des secours, attends-moi… attends-moi…
Il s’en va, me laisse seule avec le cadavre.
Je l’attends, mais il ne revient pas.
.

Non… Il ne revient pas. Alors je l’attends.

 

.

Finalement je m’éloigne, maudissant ce chasseur sauvage de canne à sucre qui croit encore aux vampires.
Ah. Que les hommes diffèrent de par le monde. Mais moi, indigène éclairée par le siècle des Lumières et par Pocahontas, vous comprendrez, Alexandre Dumas, que je n’aspire à l’époque qu’à leur communiquer les lueurs de la colonisation. Sortir les barbares des ténèbres. Changer ces brutes en hommes romantiques.
Mais comment favoriser cette entreprise sans ca’t de séjou’ ? Car la ca’t de séjou’ devait faciliter l’entreprise d’indigénisation de ce peuple citadogène : elle est le signe de mon intégration et de mon intégrité.
Or la ca’t de séjou’ m’a été refusée.
Comment mettre en œuvre ma vocation civilisatrice ?
.

Autres genres d’oeuvres civilisatrices. Les Maliens sont contents :  » Me’ci Bwana !  » (Par Kachka)

.

.

Pour marque-pages : Permaliens.

28 réponses à S’Il Te Plaît, Dessine-Moi Une Grève. Un Extrait de « 53 Cm ».

  1. Jeanne Masturbation dit :

    Putain, mais c’est dégueulasse !

  2. Jeanne Masturbation dit :

    Putain, mais c’est dégueulasse !

  3. Lecteur à Lunettes dit :

    Elle fait à merveille le lien entre les lettres classiques françaises et l’écriture africaine !

  4. Lecteur à Lunettes dit :

    Elle fait à merveille le lien entre les lettres classiques françaises et l’écriture africaine !

  5. François Fromage dit :

    Vous voyez, là, sur le dessin, le gars en treillis, c’est moi !!!

  6. François Fromage dit :

    Vous voyez, là, sur le dessin, le gars en treillis, c’est moi !!!

  7. Mylène Farmerde dit :

    Ah, alors le narrateur, c’est le gros avec le chapeau ? Marrant, je ne l’imaginais pas comme ça… Bin oui, quoi, y dit qu’il attend, non ?

    • Lecteur à Lunettes dit :

      Lisez 53 cm, Mademoiselle Farmerde, c’est pour tout lecteur intelligent, vous êtes intelligente ?

  8. Mylène Farmerde dit :

    Ah, alors le narrateur, c’est le gros avec le chapeau ? Marrant, je ne l’imaginais pas comme ça… Bin oui, quoi, y dit qu’il attend, non ?

    • Lecteur à Lunettes dit :

      Lisez 53 cm, Mademoiselle Farmerde, c’est pour tout lecteur intelligent, vous êtes intelligente ?

  9. Amélie Nono dit :

    Moi, j’ai rien compris…

  10. Amélie Nono dit :

    Moi, j’ai rien compris…

  11. Jean-Marc Radi dit :

    Je regrette de ne pas avoir édité ce chef-d’oeuvre…

  12. Jean-Marc Radi dit :

    Je regrette de ne pas avoir édité ce chef-d’oeuvre…

  13. Galli de la Mare dit :

    Moi aussi…

  14. Galli de la Mare dit :

    Moi aussi…

  15. Martin Roi dit :

    Tant de peuplades, tant de cultures et pas une seule dans laquelle les hommes soient asservis corps et âmes aux Femmes… Ah ! si seulement elles aimaient nous attacher, nous fouetter et nous humilier !

  16. Martin Roi dit :

    Tant de peuplades, tant de cultures et pas une seule dans laquelle les hommes soient asservis corps et âmes aux Femmes… Ah ! si seulement elles aimaient nous attacher, nous fouetter et nous humilier !

  17. Marine Nationale dit :

    Honnis soit qui MALI pense !

  18. Marine Nationale dit :

    Honnis soit qui MALI pense !

  19. Roger dit :

    Hé, Bruno, t’es là ?

  20. Roger dit :

    Hé, Bruno, t’es là ?

  21. Ping :Bessora Blogue - Bessora vous Booke 53 cm (même que c’est la page 29)

  22. Ping :Bessora Blogue - Bessora vous Booke 53 cm (même que c’est la page 29)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *