Les deux mentons de James Stewart

Dans Sueurs Froides, James Stewart a le vertige et un double menton.

J’en sais quelque chose : Alphie m’a demandé de lui rouler quelques pelles.
C’était après mon échec au casting de L’amour est dans le pré. J’avais posé ma candidature auprès d’Alexis lundi dernier, vous vous en souvenez, mais l’agriculteur et ses melons ne m’ont pas retenue, sous prétexte que j’avais déformé le prénom du bonhomme (en fait il s’appelle Alexandre) et que mes photos n’étaient pas récentes.
Bon, ces clichés datent peut-être du siècle dernier, mais ils sont intemporels.
En tout cas L’amour est dans le pré se fera sans moi. Voilà comment j’en suis arrivée à jouer la comédie pour Alfred Hitchcock. Sueurs Froides, en bon français Vertigo, est adapté du roman policier de François Boileau, « D’entre les morts« . L’action livresque se déroule en France. Mais d’après Alphie, la France manque un peu de glamour : il a préféré resituer l’intrigue à San Francisco. Pourtant, j’aime bien la France. C’est un pays absolument exotique. Il me rappelle un peu la Lituanie.

Dans Sueurs Froides, j’interprète une blonde spectrale, Madeleine, possédée par l’esprit de sa grand-mère espagnole, et défunte. C’est du moins ce que je dois laisser croire, en particulier à James Stewart, alias Scottie, ancien flic déchu de la fonction publique parce qu’il souffre de vertige. Evidemment, le vieux bougre s’amourache de moi : j’ai vingt-cinq ans de moins que lui, et il est toujours puceau. Mais moi ? Succombé-je au double menton de ce vieil impuissant ?

Alfred l’a voulu. Quand il m’a dit que moi, et mon double ( la brune qui se languit derrière le fauteuil ci-dessus), nous devions nous mourir d’amour pour cette antiquité, j’ai un peu protesté:
– Une fille de mon âge se pâmerait pour un puceau grisonnant et sans le sou ? Alors qu’elle n’a pas de problèmes d’argent ? Et qu’il a deux mentons ?
Oui, ces messieurs veulent y croire.
Si encore il s’était agi de Sammy Davis Junior.

J’adore l’oeil gauche de Sammy. D’ailleurs, Sammy et moi couchons ensemble. Alphie n’a jamais pensé l’engager dans un film pour autant. Me voilà donc obligée de jouer les amoureuses transies d’un acrophobe asexué qui aurait pu être mon oncle maternel. Voyez-nous vingt ans plus tard.

J’ai gardé toute ma fraîcheur, n’en déplaise à L’amour est dans le pré. Mais les mentons de James ne peuvent plus se cacher. Alphie avait pressenti ce flétrissement. C’est pourquoi il a fait son possible, dans Sueurs Froides, pour rajeunir un peu son personnage. Pourquoi pensez-vous qu’il lui a collé une amie d’enfance ? Midge, jouée par Barbara Bel, est une vieille fille à lunettes censée avoir le même âge que Scottie. Sauf qu’à la ville, elle a quinze ans de moins.

Prématurément vieillie, Barbara joue les faire-valoir à merveille. C’est une bonne copine à moi, vous savez. Le cinéma lui a réussi : soupçonnée de communisme sous Mac Carthy, elle a passé quelques années à l’ombre des caméras. Et puis elle a ressurgi dans Dallas, où elle jouait mama Ewing, génitrice de l’abominable John Ross et du mollasson Bobby. On se souviendra d’elle juste pour ça.

Son côté maternel transpirait déjà dans Sueurs Froides. Elle était là pour rassurer Scottie, peu préoccupé de son impuissance, mais inquiet de son vertige : tu guériras de ton acrophobie, lui disait-elle ; il te suffira d’un choc émotionnel.
Je fus ce choc émotionnel.
D’un point de vue hormonal, d’abord, parce que… quel torrent de sensualité j’ai déversé sur ce bon vieux Scottie.
Je fus ce choc, en effet.
Et aussi d’un point de vue gravitationnel. Deux fois je tomberai du haut d’un clocher, pour sa guérison. J’en mourrai, il en sortira , affranchi de sa virginité, et de son vertige.
C’est ce qu’on appelle une réponse dramatique positive. Excepté pour son double menton.

Pour marque-pages : Permaliens.

30 réponses à Les deux mentons de James Stewart

  1. Le vrai et seul Bruno dit :

    Il me semblait bien que vos photos étaient un peu datées.
    JNVSP

  2. Le vrai et seul Bruno dit :

    Il me semblait bien que vos photos étaient un peu datées.
    JNVSP

  3. Delacre dit :

    Quel choc ! Délice’choc ! Le biscuit des métisses sucrées ! (et si, j’ose…).

    Non, sérieusement, c’est l’auteur de cet article qui semble un peu choquée, quand même… 🙂

    Au demeurant, c’est encore un bon article : amusant et intéressant, j’aime bien apprendre ces petites anecdotes, et puis c’est toujours un peu touchant le parcours des gens, donc il était si vieux le salaud ? Alors je n’avais pas avoir de complexes comme j’en ai eu en le voyant à la télé, petit garçon, enviant ses merveilleuses femmes et sa virilité, moi, je me disais que je ne serai jamais assez fort pour gagner le coeur d’une aussi belle femme, alors je me disais que, peut-être, il serait plus facile de la convaincre de me filer une bonne trempe à défaut d’un bisou, et qu’il ne serait pas trop difficile d’apprendre à aimer ça, du moment que ça venait d’une si jolie fille…

  4. Delacre dit :

    Quel choc ! Délice’choc ! Le biscuit des métisses sucrées ! (et si, j’ose…).

    Non, sérieusement, c’est l’auteur de cet article qui semble un peu choquée, quand même… 🙂

    Au demeurant, c’est encore un bon article : amusant et intéressant, j’aime bien apprendre ces petites anecdotes, et puis c’est toujours un peu touchant le parcours des gens, donc il était si vieux le salaud ? Alors je n’avais pas avoir de complexes comme j’en ai eu en le voyant à la télé, petit garçon, enviant ses merveilleuses femmes et sa virilité, moi, je me disais que je ne serai jamais assez fort pour gagner le coeur d’une aussi belle femme, alors je me disais que, peut-être, il serait plus facile de la convaincre de me filer une bonne trempe à défaut d’un bisou, et qu’il ne serait pas trop difficile d’apprendre à aimer ça, du moment que ça venait d’une si jolie fille…

  5. Cadbury dit :

    Complètement fondu le Delacre… Ca manque de fermeté tout ça ! Le finger quand même, ça vous a une autre gueule !

  6. Cadbury dit :

    Complètement fondu le Delacre… Ca manque de fermeté tout ça ! Le finger quand même, ça vous a une autre gueule !

  7. Pepito dit :

    Tout ça, c’est de la publicité mensongère…
    Avec moi, pas de double menton, allez Mesdemoiselles, croquez-moi, croquez-moi, croquez-moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!

  8. Pepito dit :

    Tout ça, c’est de la publicité mensongère…
    Avec moi, pas de double menton, allez Mesdemoiselles, croquez-moi, croquez-moi, croquez-moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!

  9. Bessora dit :

    Perso, je préfère Mikado, chocomilk de Lu.
    La Kagï fret, c’est pas mal non plus (pour une gaufrette suisse allemande).

  10. Bessora dit :

    Perso, je préfère Mikado, chocomilk de Lu.
    La Kagï fret, c’est pas mal non plus (pour une gaufrette suisse allemande).

  11. BrunodebrunO dit :

    Je pressens des hauts le coeur, des grincements de dents et des regards méprisants :
    Hitchcock m’emmerde….

  12. BrunodebrunO dit :

    Je pressens des hauts le coeur, des grincements de dents et des regards méprisants :
    Hitchcock m’emmerde….

  13. Bessora dit :

    Vous allez faire bondir quelques jolies blondes de ma connaissance…

  14. Bessora dit :

    Vous allez faire bondir quelques jolies blondes de ma connaissance…

  15. Alfred dit :

    Mon cher BrunodeBrunoO OOOOOOOOOOO !

    J’aime beaucoup votre humour.

    J’envisage un grand rôle drôle pour vous. Si si, c’est du sérieux. Comment ???? Mais non, je ne suis pas mort, je tourne encore. J’ai simplement changé de corps. Avant, on m’appelait Shakespeare, puis Hitchcock, que des noms à la con à coucher dehors… Aujourd’hui ? Aaaaa aujourd’hui, on m’appelle… BESSORA !

    Ce grand rôle drôle ? C’est à voir, on peut en parler si vous voulez, pourquoi pas un biopic ? Genre, biographie de Ben Laden, mort de rire, non ?

    Mais, d’abord, une question, mon cher BrunodeBrunoO : votre menton, il est comment mon mignon ?

  16. Alfred dit :

    Mon cher BrunodeBrunoO OOOOOOOOOOO !

    J’aime beaucoup votre humour.

    J’envisage un grand rôle drôle pour vous. Si si, c’est du sérieux. Comment ???? Mais non, je ne suis pas mort, je tourne encore. J’ai simplement changé de corps. Avant, on m’appelait Shakespeare, puis Hitchcock, que des noms à la con à coucher dehors… Aujourd’hui ? Aaaaa aujourd’hui, on m’appelle… BESSORA !

    Ce grand rôle drôle ? C’est à voir, on peut en parler si vous voulez, pourquoi pas un biopic ? Genre, biographie de Ben Laden, mort de rire, non ?

    Mais, d’abord, une question, mon cher BrunodeBrunoO : votre menton, il est comment mon mignon ?

  17. Bessora dit :

    Ah non. Pardon. Je veux bien être Kim Novak. Mais par pitié par Hitchcock ! Franchement, je n’ai pas le profil. Et lui non plus.

  18. Bessora dit :

    Ah non. Pardon. Je veux bien être Kim Novak. Mais par pitié par Hitchcock ! Franchement, je n’ai pas le profil. Et lui non plus.

  19. raton laveur dit :

    Sois pas modeste, tu as déjà trop de talents, je vais finir par avoir des complexes…

  20. raton laveur dit :

    Sois pas modeste, tu as déjà trop de talents, je vais finir par avoir des complexes…

  21. Et Pour Quelques Blondes De Plus... dit :

    Alphie rules!

  22. Et Pour Quelques Blondes De Plus... dit :

    Alphie rules!

  23. Pour moi quoi, Bessora dit :

    Mais non, jolie blonde, Alphie ne rule pas, il sent le savon.
    Et puis le verbe ruler ne prend pas de « s » à la troisième personne du singulier.
    Et puis ne vous cachez plus derrière votre pseudonyme tabagique. Tout le monde a compris que vous étiez Grace Kelly.

  24. Pour moi quoi, Bessora dit :

    Mais non, jolie blonde, Alphie ne rule pas, il sent le savon.
    Et puis le verbe ruler ne prend pas de « s » à la troisième personne du singulier.
    Et puis ne vous cachez plus derrière votre pseudonyme tabagique. Tout le monde a compris que vous étiez Grace Kelly.

  25. Fidel Castro dit :

    Alors, si c’est Garce Kelly, heu Grace bien sûr, je veux bien laisser béton le cigare pour la cigarette, ce sera grâce à Grace que j’aurai changé… la face du monde ! Viva Cuba libre ! D’ailleurs, on ne vous l’a pas dit mais, maintenant que je suis vieux, très vieux, si vieux, momie branlante (à ne pas confondre avec mamie qui branle), je peux bien l’avouer, il n’y a pas eu de révolution à Cuba, c’était juste du toc, du hitchtoc, comme pour les chinetoques aujourd’hui, le péril jaune ? Du flan… Tout ça c’est pour que vous salissiez vos dessous et que vous vous teniez tranquilles pendant que Big Brother (ou petit sarko) vous exploite, bande de salauds ! mais on sait que Bessora est intenable, il va falloir trouver quelque chose… quoi ?

  26. Fidel Castro dit :

    Alors, si c’est Garce Kelly, heu Grace bien sûr, je veux bien laisser béton le cigare pour la cigarette, ce sera grâce à Grace que j’aurai changé… la face du monde ! Viva Cuba libre ! D’ailleurs, on ne vous l’a pas dit mais, maintenant que je suis vieux, très vieux, si vieux, momie branlante (à ne pas confondre avec mamie qui branle), je peux bien l’avouer, il n’y a pas eu de révolution à Cuba, c’était juste du toc, du hitchtoc, comme pour les chinetoques aujourd’hui, le péril jaune ? Du flan… Tout ça c’est pour que vous salissiez vos dessous et que vous vous teniez tranquilles pendant que Big Brother (ou petit sarko) vous exploite, bande de salauds ! mais on sait que Bessora est intenable, il va falloir trouver quelque chose… quoi ?

  27. Eri dit :

    C’est ma maman et je l’adore

  28. Eri dit :

    C’est ma maman et je l’adore

  29. Eri dit :

    Y sont trop beaux les dessins de Pierre

  30. Eri dit :

    Y sont trop beaux les dessins de Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *