Moi, Christian F., 70 ans, Pas Drogué Mais Travesti

Je suis devenu veuf à 60 ans. Ma femme faisait bouillir la marmite. Elle n’a jamais voulu que je travaille parce que soi-disant c’était pas bon pour les enfants. Mais les enfants sont partis et je l’ai retrouvée pendue à un cintre, ma femme. C’est  fou ça, se pendre à un cintre.

 

Suicidées ( Ma Femme C’est Celle Du Milieu)

 

Très vite, j’ai eu de gros problèmes d’argent.
J’ai bien essayé de vendre la maison en viager. Mais tout le monde a vu le film-là, vous savez, avec Michel Galabru qui croit faire une bonne affaire en prenant  un viager sur la tête branlante de Michel Serrault. Le vieux, il les enterre tous. Moi je ne veux enterrer personne. C’est juste que j’ai un gros problème d’argent depuis que ma femme s’est pendue. Je ne vous parle même pas des soucis d’intendance. Elle faisait pas que faire bouillir la marmite, elle s’occupait aussi des courses, du ménage,  de la maison…

Bon, c’est vrai que j’allais pas souvent dans la cuisine.
Mais moi, je m’occupais des enfants : je les emmenais au parc, j’allais avec eux au cinéma. Tout ça.
Et maintenant, elle est morte.
Dix ans qu’elle s’est pendue à son cintre.
La vache, ça me rajeunit pas.

Etant jeune, j’avais eu des antécédents homosexuels. Alors je m’y suis remis. Voilà.
Je reçois chez moi, pour l’argent c’est vrai. Mais aussi pour les rencontres. Je me suis vite constitué une clientèle assez fidèle. Moi, je dis que les hommes sont d’une discrétion totale : ils me font aucune confidence sur leur vie couple. Non, bien sûr que je ne reçois pas les homosexuels ! En général, ce sont des gars sympas, souvent mariés avec des femmes. En principe, ils viennent pour voir comment ça fait avec un homme.

 

Deux Clients. (Ils n’ont pas souhaité donner leur nom).

 

La domination marche très fort. Beaucoup d’hommes veulent être dominés : y a un créneau.
Je vous dis, le plus souvent, ils viennent par curiosité. En général, ils reviennent pas. J’ai quand même cinq ou six réguliers. De la classe moyenne, de la classe supérieure. Les pauvres, je les prends pas. Sont contagieux. Je veux dire au niveau du porte-monnaie.

 

çui-là, pas question qu’y m’encule. (Vu sur Les Carnets de Julien Bezolles)

 

Non, non, mes clients me font aucune confidence. Mais c’est des gars sympas, ils s’occupent de leurs enfants : ils les emmènent au parc, au cinéma, tout ça. Après, ils viennent me voir.
Leurs femmes travaillent, alors elles ont pas beaucoup  le temps de s’occuper d’eux.
Oui, ils me réclament des pipes. Moi, je les comprends, forcément. Moi non plus j’en avais pas souvent, des fellations.
Alors ils viennent me voir.

 

J’avoue que je m’y prends pas trop mal. (Musée National du Moyen Âge)

J’ai soixante-dix ans maintenant, mais je suis toujours en pleine forme, j’ai fait de la chirurgie esthétique. Tant que je serai en forme, je continuerai.
La prostitution des travestis est en plein boom, vous savez. Bon, des fois, il y en a qui ont des troubles.
Mais en général, ils ont une vie familiale saine.

5 Responses to Moi, Christian F., 70 ans, Pas Drogué Mais Travesti

  1. Le vrai et seul Bruno 13 février 2012 at 14 h 15 min #

    J’attends avec impatience un référendum sur le droit de se prostituer ! JNVSP

  2. Jean-Luc 13 février 2012 at 16 h 40 min #

    De retour sur le blog après un long voyage. Plus qu’un bonheur de le retrouver. Et bravo pour la réédition de 53 cm !

  3. francois prunier 14 février 2012 at 20 h 44 min #

    j’adore ce texte, amusant et plein d’imagination ! J’t’envoie ce message d’un clavier qwerty de merde sur l’aeroport de Porto. Quel bordel ! Mais j’suis pa presse de retrouver les francais de merde… Bisous !

  4. Soeur tout Sourire 16 février 2012 at 14 h 31 min #

    Oooooo, mais c’est mon arrière arrière arrière arrière etc grand tante Irma sur le fragment du Moyen-Age !

  5. rachid metouajnoulah 5 septembre 2017 at 21 h 11 min #

    C’est l’histoire de ma vie
    Cyrano alias Sussano

Laisser un commentaire