Le prince au bois dormant, miraculé du coma la droite

 

Vu sur http://www.fnb.to/FNB/Article/Bastion_80/Ba80.htm

 

Je suis sorti du coma  jeudi.
Un peu plus de trente ans dans les brumes, parce que nulle princesse n’est venue m’embrasser. D’après l’infirmière, je me suis évanoui le 10 mai 1981. Elle, elle venait de naître, et François Mitterrand venait d’être élu.
Vous vous rendez compte ? Les socialistes ?


 

Je me suis réveillé poilu comme Hibernatus, le bonhomme qu’on a trouvé congelé dans son glacier. Il végétait là-dedans depuis plus d’un demi-siècle. On a voulu nous faire croire que c’était  du cinéma. Moi, je le sais bien que c’est vrai. Je m’appelle  Philippe Fournier, enchanté. Pas trop mécontent du monde dans lequel je me réveille.

 

Mon Beau-Père

 

Bien sûr, je me pose quand même quelques questions.
Cette histoire d’homosexuels qu’on marie. La procréation pour les gouines, pareil, j’ai rien compris. Faudra que j’étudie.
Mon infirmière m’a donné de la lecture. Paris Match. Content de voir qu’il existe toujours. Par contre, un peu surpris d’apprendre que l’ex-femme de notre président écrit des articles  dedans. D’après mon infirmière, le président est un socialiste de droite. J’ai pas encore tout pigé. Il s’appelle monsieur Trierweiler, alors ? Est-ce qu’il est Alsacien ? Hollandais, vous dites ? En tout cas, elle est jolie, l’ex-femme du président. Il paraît qu’elle a ses œuvres  de charité. La charité c’est un truc de socialiste de droite. Plus chrétien, tu meurs.

.

Là, il se croyait encore de droite. Mais il était déjà typiquement socialiste

.

Ce Valls. Ministre, paraît-il. Sont très bien, ces ministres. S’occupent de nos frontières et de notre sécurité. La liberté, c’est très bien, mais quand on voit ce que ça nous coûte. Il est venu le temps de la rigueur et des cathédrales.
Enfin on écoute le maréchal (mais pourquoi ils l’appellent Marion ?). Enfin, on écoute monsieur Lepen (mais pourquoi il l’appellent Marine ?). Enfin on écoute le Conseil National du Patronat Français (mais pourquoi ils l’appellent BFM TV ?).
Je l’ai toujours dit : on aura toujours des problèmes avec le faux prophète Mahomet.
Ça n’a pas manqué.
Je ne vais jamais à la messe, non.  Pour autant, je ne veux pas que les Arabes  y aillent à ma place. Ces gens-là nous tuent par millions. J’ai lu quelque part que nous étions 1,5 millions de victimes. Mais pour une raison qui m’échappe, le journaliste disait que nous étions en Irak.
On ne le rappellera jamais assez : c’est NOUS, les damnés de la terre.
.

Ah les salauds !

.

Non, je ne tiens pas à ce que les femmes puissent être ordonnées prêtres. Des emmerdeuses, on le sait. Mais est-ce que ça justifie le comportement des Musulmans avec elles ?   
Elle est où la dignité ?
Et le pape, il en dit quoi ?
Merde, on est en terre sainte ou pas ?

Maintenant, la télé marche à longueur de journée. C’était pas comme ça quand je me suis endormi en 1981.
Il faut meubler quand on a l’antenne 24/24.
C’est pas un mal : maintenant, un tas de mecs pensent à ma place. Des polémistes, ça s’appelle. Ils font des débats pour ou contre. Ils commentent l’actualité. Ensuite ils commentent leurs commentaires. Pour finir (enfin des fois, ils finissent), ils commentent les commentaires de leurs commentaires. A leurs heures perdues, ils écrivent des livres qui portent la parole de la majorité silencieuse. En quelque sorte,   ils expriment mon avis.
.

Un polémiste

.

.Ils savent très bien, eux, ce qu’il faudrait faire pour que tout aille mieux.  Vous me direz que dans ce cas, les polémistes n’ont qu’à briguer  des mandats politiques, s’engager dans des associations, aller sur le terrain, quoi.
Non, ils n’iront pas.
On brille mieux sur un plateau télé que dans un resto du cœur.
On vit mieux dans la capitale  qu’à Vierzon.
Alors ça palabre, ça palabre, ça palabre, et moi ça me fait du bien de les écouter à la télé. Surtout qu’ils répètent toujours la même chose. Comme ça, j’apprends rien.
.

.

D’ailleurs moi aussi, je voudrais dire ce que je pense. Moi aussi, je crois que j’ai le droit de donner mon opinion, et même de vous raconter ma vie.
Je suis gentil, instruit, de bonne compagnie, courtois et romantique avec les dames, et en toute circonstance courageux. Par ailleurs, je possède un cheval nommé Samson. Vous me direz, depuis 1981, il a sûrement été changé en viande séchée.

Mais quand même.

.

Prince Philippe

Me, myself and I

.

Putain est-ce que ma vie ne ferait pas un beau livre ou une belle émission, elle aussi ? Partager mon expérience pour faire du bien au gens ?
Pourquoi personne m’invite à la télé ?
Trente ans que je ferme ma gueule, on peut bien m’écouter un peu. Moi aussi, j’aime les gens. Ils sont gentils les gens. Comme les oies,  ils ouvrent le bec et ils attendent qu’on les gave gentiment.
Je veux bien leur donner mon histoire à manger, moi. Et puis j’adore le foie gras.

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Le prince au bois dormant, miraculé du coma la droite

  1. Est-ce que ça valait le coup de faire une révolution ? Est-ce que ça vaut la peine d’aller voter ? Hier soir, il y avait aussi « Le dîner de con » à la télé. C’est étonnant comme cela m’a rappelé certaines personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *