Confessions D’Un Film Inter continental (Et Repenti).

Que les choses soient claires : les souches argentines de Bérénice Béjo ne me dérangent pas. Pas plus que l’ascendance lituanienne de son compagnon. Mais quand même, le choc des civilisations. La dilution des cultures.  Le cinéma intercontinental. Linné et Cuvier se retournent dans la tombe.

.

Un Lituanien, une Argentine, "Un Français on ne peut plus français" (le Monde 27.02.12), et un chien de Race à Hollywood.

Un Lituanien, une Argentine, « Un Français on ne peut plus français » (le Monde 27.02.12), et un chien de race à Hollywood.

 

Mais comment  géolocaliser un long-métrage qui serait  arabo-européen sous-titré en anglais ?
Où répertorier une fiction franco-sénégalaise financée par la Francophonie, et parlant Wolof ou Sérère ?
Taxonomie en danger. Atteinte au devoir de classification. 19 ème siècle en voie d’extinction. Il faut  sauver le soldat Cuvier.
Ainsi, comme tout organisme vivant, un film devrait avoir, à défaut d’une race, une nationalité,  une et indivisible. Or, force est de constater que tel n’est plus le cas général.
Moi, par exemple, je suis un film trinational. De passeport,  j’en change comme de chemise. Veuillez croire que pour cela je me déteste. J’essaye de me soigner.
Ainsi, je pars souvent en cure de désintoxication souverainiste. Mais rien à faire, toujours rechute dans le mondialisme.
Dois-je l’avouer, je vis à mi-temps aux Etats-Unis. Je cause arménien la nuit. Le matin, je parle français (mon petit-fils habite au Canada). Et, dès la fin de l’après-midi, j’émets des sons inarticulés (en fait du  suédois).
Pire,  je suis une maladie contagieuse :  mon équipe de tournage compte 27 nationalités, turque comprise. Ah, la Turquie. Dilemme. C’est l’Europe, la Turquie, ou c’est le Turkménistan ?

.

Y a des palmiers en Turquie ? Le palmier est-il un arbre européen ?

Y a des palmiers en Turquie ? Le palmier est-il un arbre européen ?

 

Dois-je préciser qu’en trichant j’ai bénéficié d’une aide du Centre National du Cinéma (le français, pas le marocain) ?  Mais aucun soutien de la Francophonie. Pourtant, je suis de souche franque, à 12,5%, et européenne à 37,2 le matin. Parlant arménien, je contribue indirectement au rayonnement de la langue de Molière. Alors que la mère de Senghor, elle, n’avait rien fait pour la Francophonie.
J’en conviens,  Shakespeare brille davantage que Molière et Senghor. Mais, mondialisme oblige, je n’en suis pas dérangé. Pourtant, veuillez croire que je fais tout pour devenir nationaliste : avant-hier, j’ai pris la carte du Front National. Adhéré aussi à L’UMP, au PS et au Front de Gauche. Crié avec eux  Vive la France ! Subséquemment fait un électro-encéphalogramme. Il était plat.

.

Un film français. S'il n'était  aussi québecquois. Et s'il ne parlais pas aussi  arabe, hébreu,anglais et canadien.

Un film très malade : il se dit français mais serait aussi québecois. Se parle en arabe, hébreu, anglais et canadien.

.
Croyez-moi, je n’aime pas défier la souveraineté des nations. J’ai honte de mon négationnisme. De tout mon coeur j’essaie de croire aux Nations comme on croit en Dieu. Je finirai par y arriver, va. D’ailleurs moi aussi, je veux être du combat de l’Union Européenne contre les USA.
Et, quoique ma nature intercontinentale m’incline à faire pipi sur la raie fessière des souverainistes, je fais mon possible pour leur ressembler.
.

Nobody

Un autre film malade de son flou identitaire

.

Donc, imitant le souverainiste traditionnel, je m’efforce de  croire en Charlemagne, en Jeanne d’Arc et aussi au père Noël. Car point de nation sans  grands mensonges fondateurs.  En matière de mythomanie, la nation surpasse d’ailleurs la religion.  Qui aurait fait la guerre d’Algérie si la nation ne valait au moins Dieu ? Qui jouerait les kamikazes si des vierges n’ attendaient au paradis ?
Alors gloire aux fabliettes nationalistes. Crever pour des fictions religieuses, j’y consens.
Et s’endoctriner à l’école, des dogmes mystiques  de la raison.
Adhérer au  mythe de la démocratie. De préférence élective.
J’y arriverai !

.

Eux au moins, de purs Helvètes. Mais quand même, un film sur l'exclusion ?

Eux au moins, de purs nationaux (mais Helvètes). Mais quand même, un film sur l’exclusion ?

.
En attendant, ça ne manque jamais, malgré mes efforts je finis toujours par perdre la foi.
Apprendre que le père Noël n’existe pas. Que The Artist est un film intercontinental pire que moi. Que Michel Simon est un Suisse.  Giacometti aussi. Et même Albert Cohen.
Découvrir aussi que  la France ne négocie pas  le libre-échange avec les USA.
C’est l’UE.
La faute à  l’Euro.
Mais MontebourgMélenchon et Marine ne disent-ils pas  Nous,  grand pays ? Nous, gros kiki ?
(N.B : Imaginer ces propos dans une bouche germanophone)
Nonobstant, du haut de mon énorme kiki souverain, je devrais me sentir chauviniste,  emmerdé de n’être plus  maître du monde.
De n’être  plus maître chez moi.
Mais rien à faire, je n’arrive pas à m’en soucier !
Encore moins à vomir sur les  pays rikikis qui, si j’en crois les M&Ms ci-dessus,  nous entourent, USA et Deutschland compris.
Serais-je incurable ?
.
.

Un film qui se prétend sénégalais, alors que son réalisateur est de mère blanche et que son acteur principal est un noir américain !

Un film gravement atteint : il se prétend sénégalais, alors que son réalisateur est de mère blanche et que son acteur principal est un Noir américain.

.

Pourtant, je te comprends, souverainiste à qui  j’aimerais tant ressembler.
En soi, tu n’as rien contre le Suisse, le Noir, ou le film intercontinental.
D’ailleurs, tu n’as rien non plus contre l’impérialisme, la colonisation, l’esclavage ou le patronat, du moment que tu es  l’empereur, le maître, le colon ou le chef de service.
Or supporter la crise depuis 2008.
Subir en 2013 les accords de libre-échange avec les USA.
Et toi, grand pays accablé de dette publique, comme un petit Burkinabé.
.

Enfants du B

Un documentaire burkinabé. S’il n’était aussi français.

.

Alors voilà, cris d’orfraie contre les USA,  levée de boucliers du cinéma d’Europe (ou plutôt de France),  appel à l’exception culturelle, à la convention de l’Unesco, à la diversité.
Toi, pourtant si peu ouvert aux pluriels.
.

sos cinema francais

1948. A l’époque, déjà, le Français se croit Français. Et seul au monde.

.
Soudain gardien de la diversité culturelle, tu n’as rien, pourtant, contre l’uniformisation.
Du moment qu’il s’agit de ton propre uniforme.
Et tu n’en finis jamais de pleurer, sur ton hégémonie démolie.
.
 La Margouline

Pour marque-pages : Permaliens.

14 réponses à Confessions D’Un Film Inter continental (Et Repenti).

  1. Malika Ben di Salah dit :

    Bin c’est comme ça k’il est le monde mint’nant, si Dieu ki l’a voulu !

  2. Malika Ben di Salah dit :

    Bin c’est comme ça k’il est le monde mint’nant, si Dieu ki l’a voulu !

  3. Marc Lévitation dit :

    M’en fiche, vais jamais au ciné, lis jamais, juste je fouette mes nègres, je frime, et je baise les jeunettes !

  4. Marc Lévitation dit :

    M’en fiche, vais jamais au ciné, lis jamais, juste je fouette mes nègres, je frime, et je baise les jeunettes !

  5. Amélie Nono dit :

    Moi non plus, je préfère les dessins animés, surtout les Martine

  6. Amélie Nono dit :

    Moi non plus, je préfère les dessins animés, surtout les Martine

  7. Faux Bruno dit :

    Oh, fais pas ton cinéma, hein !

  8. Faux Bruno dit :

    Oh, fais pas ton cinéma, hein !

  9. le vrai et seul Bruno dit :

    Enoore une intervention pour ne rien dire…Nous ne serons jamais si vous êtes pour ou contre l’exception culturelle. Ah Charles, je n’ai plus la Gaule depuis que tu nous as quitté !
    JNVSTP

  10. le vrai et seul Bruno dit :

    Enoore une intervention pour ne rien dire…Nous ne serons jamais si vous êtes pour ou contre l’exception culturelle. Ah Charles, je n’ai plus la Gaule depuis que tu nous as quitté !
    JNVSTP

  11. le vrai et seul Bruno dit :

    Pardon « saurons » de Mordor !

  12. le vrai et seul Bruno dit :

    Pardon « saurons » de Mordor !

  13. Au secours Lucky Luke! Rantamplan!
    Je veux gagner à l’euromillions!
    Pour me déguiser en Canari péruvien!
    Et dire : au revoir Président!

    Je me suis faite capturer par les Redskins!
    J’étais affaiblie par une poussée de fièvre bubonique…
    Ils m’ont coincé par surprise au creux d’un canyon en Roumanie
    En plus, ils m’ont droguée! Avec de la tisane de gentiane auvergnate.
    Non!!!! je ne mourrai pas seule, pauvre et alcoolique!!
    Ahhhhh! Ils m’ont scalpé!
    Je veux pas devenir leur squaw!
    Je veux voir Dr Couine!
    Euh plutôt Sully en fait… Pour les derniers sacrements!
    Aaahhhh! Une flèche amazonienne empoisonnée… oh c_rare!

    BESSORA : je te file les droits sur ma biographie (souviens toi je suis née en Chine), les scripts de westerns macaroni (Made in India) inspirés de ma vie!

    RDV au Paradis!
    Je reviendrai hanter ton blog de TPS en TPS!

  14. Au secours Lucky Luke! Rantamplan!
    Je veux gagner à l’euromillions!
    Pour me déguiser en Canari péruvien!
    Et dire : au revoir Président!

    Je me suis faite capturer par les Redskins!
    J’étais affaiblie par une poussée de fièvre bubonique…
    Ils m’ont coincé par surprise au creux d’un canyon en Roumanie
    En plus, ils m’ont droguée! Avec de la tisane de gentiane auvergnate.
    Non!!!! je ne mourrai pas seule, pauvre et alcoolique!!
    Ahhhhh! Ils m’ont scalpé!
    Je veux pas devenir leur squaw!
    Je veux voir Dr Couine!
    Euh plutôt Sully en fait… Pour les derniers sacrements!
    Aaahhhh! Une flèche amazonienne empoisonnée… oh c_rare!

    BESSORA : je te file les droits sur ma biographie (souviens toi je suis née en Chine), les scripts de westerns macaroni (Made in India) inspirés de ma vie!

    RDV au Paradis!
    Je reviendrai hanter ton blog de TPS en TPS!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *