Le Cas De L’Oncle Georges

Après la case de l’oncle Tom, permettez-moi d’évoquer le cas de l’oncle Georges.
Il naît quelque part dans les années dix du siècle vingt, d’une Angèle, vaguement savoyarde, et d’une Gottlieb, à peu près teuton.

.

 .

Il a deux ou trois ans, plus deux frères et une sœur,  quand son père meurt d’une grippe espagnole.
Après, on les regarde bizarrement à la messe, les enfants comme des sauvageons, la veuve comme une fille-mère.
Elle ne se remarie pas. Mais un jour, elle donne sa fille à un restaurateur jurassien, son aîné à je ne sais pas qui, son petit dernier à ma grand-mère, et Georges à personne : il reste auprès d’elle.
Il faut dire qu’il est assez moche, l’oncle Georges, d’ailleurs il n’a jamais eu de fiancée, c’était un petit garçon assez solitaire, et comme sa mère a marié trois de ses petits il n’allait quand même pas la laisser seule.

.

 .

Entre temps, il fait un apprentissage de coiffeur.
Mon grand-père se lance dans la confiserie.
Ma grand-tante aide son mari au café de la poste.
L’autre grand-oncle, je ne sais pas trop, c’était le fils maudit : après avoir copieusement trompé sa femme, sacrilège,  il l’a quittée, blasphème,  mais il a été bien puni parce qu’il est mort du cœur dans la force de l’âge. Et après  sa fille  succombe à un cancer, 36 ans.  Y a une justice, quoi.

.

Une famille de séducteurs, je vous dis

 .

L’oncle Georges, lui, ouvre un salon de coiffure, non loin de la confiserie de mon grand-père ci-dessus, et à quarante kilomètres du café de sa sœur.
Et voilà que la mère meure. Après l’enterrement d’Angèle, les trois enfants qui lui restent retournent l’un à ma grand-mère, l’autre au souvenir d’un mari, précocement monté au paradis, et l’oncle Georges à son petit appartement.
On ne lui connaît toujours pas de fiancée. Mais il ne restera pas longtemps seul. Très vite, il emménage avec sa sœur.

.

 .

Et puis un jour, l’oncle Georges se trouve l’œil un peu vitreux et le ventre un peu dur. Cancer du pancréas, il en meurt avec ce qu’il faut de souffrances et nous laisse en souvenir une chevalière gravée de ses initiales.
Quelques vingt ans plus tard, repas de famille un dimanche, en pays vaudois. Sans raison, je repense à l’oncle Georges. Et je dis :
Dis-donc, est-ce qu’il était pas homosexuel, l’oncle Georges ?
Outrage,  j’insulte la mémoire d’un mort. Ma grand-mère, sa belle-sœur, donc, épouse de mon grand-père ci-dessus, me congèle illico :
Tsss, qu’est-ce que tu racontes ? Va pas, non ?
Mais au bout de la table, mon grand-père ci-dessus crapote  un cigare en silence. Souriant,  moqueur et tout amolli de souvenirs, il  confesse :
Quand on était petit, il aimait bien les garçons.
Fin de la controverse.
.

vu sur http://sanscensure2.canalblog.com/archives/2012/11/22/25643352.html

.

Le mariage eut-il été ouvert  à tous en ce temps-là,  l’oncle Georges se serait peut-être permis, passé l’âge des culottes courtes, d’aimer un homme, de commettre  des enfants.
Crimes que, vraisemblablement,  il s’est interdit toute sa vie.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

36 réponses à Le Cas De L’Oncle Georges

  1. Le vrai et seul Bruno dit :

    Je m’attendais à ce que vous fassiez l’apologie de l’homosexualité. Il ne manquerait plus que nous ayons un président pédé. Vraiment, je ne sais pas où vous allez chercher toutes ces cochonneries. JNVSTP

  2. Le vrai et seul Bruno dit :

    Je m’attendais à ce que vous fassiez l’apologie de l’homosexualité. Il ne manquerait plus que nous ayons un président pédé. Vraiment, je ne sais pas où vous allez chercher toutes ces cochonneries. JNVSTP

  3. Bernard Tapette dit :

    Ca me fait penser que j’aurais dû investir dans les téléphones roses plutôt que dans l’OM, ça m’aurait rapporté plus et surtout moins d’emmerdes, parce qu’on dit que je m’en sors bien, mais on oublie que j’ai fait de la prison, moi, et je peux vous dire que la sodomie en cellule, c’est quelque chose ! Enfin maintenant je les ai bien enculés, tous, avec le flouze que j’ai récupéré de mon procès contre le Lyonnais (suis plus malin que la Kerviellette, moi), même que j’ai racheté le groupe Hersant… et que je vais tous les sauter, enfin, les faire sauter, les virer quoi, et puis revendre tout ça avec un beau bénéf que j’irais placer… en pays vaudois !

  4. Bernard Tapette dit :

    Ca me fait penser que j’aurais dû investir dans les téléphones roses plutôt que dans l’OM, ça m’aurait rapporté plus et surtout moins d’emmerdes, parce qu’on dit que je m’en sors bien, mais on oublie que j’ai fait de la prison, moi, et je peux vous dire que la sodomie en cellule, c’est quelque chose ! Enfin maintenant je les ai bien enculés, tous, avec le flouze que j’ai récupéré de mon procès contre le Lyonnais (suis plus malin que la Kerviellette, moi), même que j’ai racheté le groupe Hersant… et que je vais tous les sauter, enfin, les faire sauter, les virer quoi, et puis revendre tout ça avec un beau bénéf que j’irais placer… en pays vaudois !

  5. François Prunier dit :

    Ils nous disent qu’ils sont contre le mariage pour tous parce qu’ils ne veulent pas qu’un enfant soit élevé par des homosexuels. Ils ont peur qu’un enfant élevé par des homosexuels le devienne à son tour. Ils oublient que bien des homosexuels ont été elevés par un papa et une maman. Ils feignent d’ignorer que les enfants élevés par des homosexuels deviennent généralement hétéros. Ils oublient que pour qu’un enfant devienne un adulte équilibré et responsable, il faut qu’il soit élevé par une personne attentive et bienveillante (un papa, une maman, un papa et une maman, deux papas, deux mamans, une tante…). Ils oublient qu’un papa et une maman qui n’aiment pas ou qui aiment mal leurs enfants leur feront beaucoup de mal. Et puis je ne vois pas où est le problème avec l’homosexualité : l’important, c’est d’être heureux sans faire chier le monde.

  6. François Prunier dit :

    Ils nous disent qu’ils sont contre le mariage pour tous parce qu’ils ne veulent pas qu’un enfant soit élevé par des homosexuels. Ils ont peur qu’un enfant élevé par des homosexuels le devienne à son tour. Ils oublient que bien des homosexuels ont été elevés par un papa et une maman. Ils feignent d’ignorer que les enfants élevés par des homosexuels deviennent généralement hétéros. Ils oublient que pour qu’un enfant devienne un adulte équilibré et responsable, il faut qu’il soit élevé par une personne attentive et bienveillante (un papa, une maman, un papa et une maman, deux papas, deux mamans, une tante…). Ils oublient qu’un papa et une maman qui n’aiment pas ou qui aiment mal leurs enfants leur feront beaucoup de mal. Et puis je ne vois pas où est le problème avec l’homosexualité : l’important, c’est d’être heureux sans faire chier le monde.

  7. Soeur Tout Sourire dit :

    Jésus lui-même n’était-il pas gay ? Avec les apôtres, que des hommes, c’est étonnant, non ? Il y a bien eu Madeleine, certes, mais sa relation avec elle n’est pas très claire… A mon avis, il était bi. Mais oui, mais c’est bien sûr, puisqu’il aimait tout le monde, lui !

  8. Soeur Tout Sourire dit :

    Jésus lui-même n’était-il pas gay ? Avec les apôtres, que des hommes, c’est étonnant, non ? Il y a bien eu Madeleine, certes, mais sa relation avec elle n’est pas très claire… A mon avis, il était bi. Mais oui, mais c’est bien sûr, puisqu’il aimait tout le monde, lui !

  9. Bertrand de L'Arche de Noé dit :

    Je peux postuler… Cher Bruno, vous voteriez pour moi ?

  10. Bertrand de L'Arche de Noé dit :

    Je peux postuler… Cher Bruno, vous voteriez pour moi ?

  11. Père Austère dit :

    Je propose la castration chimique…

  12. Père Austère dit :

    Je propose la castration chimique…

  13. Martin Roi dit :

    Bon, moi, j’ai rien contre, mais je préfère sucer les orteils des filles que la queue des garçons. Moi, j’aime bien voir des homosexuels se tenir par la main ou s’enlacer dans la rue. J’aimerais bien voir aussi des filles promener leur mec en laisse… Après tout, les hétéros se promènent en se tenant par la main. Ils ont raison. Ca n’est pas impudique. Ca ne l’est pas non plus de se faire promener en laisse, quand on aime ça…

  14. Martin Roi dit :

    Bon, moi, j’ai rien contre, mais je préfère sucer les orteils des filles que la queue des garçons. Moi, j’aime bien voir des homosexuels se tenir par la main ou s’enlacer dans la rue. J’aimerais bien voir aussi des filles promener leur mec en laisse… Après tout, les hétéros se promènent en se tenant par la main. Ils ont raison. Ca n’est pas impudique. Ca ne l’est pas non plus de se faire promener en laisse, quand on aime ça…

  15. Lecteur à Lunettes dit :

    Comme d’habitude, Bessora mon héroïne ne craint pas d’évoquer un sujet brûlant, et comme toujours elle prend le bon parti : celui de l’intelligence et du coeur, ah, je l’aime !

  16. Lecteur à Lunettes dit :

    Comme d’habitude, Bessora mon héroïne ne craint pas d’évoquer un sujet brûlant, et comme toujours elle prend le bon parti : celui de l’intelligence et du coeur, ah, je l’aime !

  17. Martine Bouton dit :

    C’est de la provocation, c’est de la provocation ! Bessora, vous êtes françaises, au moins, vous ? Vous avez vos papiers ?

    • Brice Hortebic dit :

      Chère Madame Bouton, vous ne serez pas surprise d’apprendre que cette Bessora a, comment dirais-je, un tein… vous voyez ce que je veux dire, Madame Bouton, un tein, elle a un tein, elle est teintée, quoi…

  18. Martine Bouton dit :

    C’est de la provocation, c’est de la provocation ! Bessora, vous êtes françaises, au moins, vous ? Vous avez vos papiers ?

    • Brice Hortebic dit :

      Chère Madame Bouton, vous ne serez pas surprise d’apprendre que cette Bessora a, comment dirais-je, un tein… vous voyez ce que je veux dire, Madame Bouton, un tein, elle a un tein, elle est teintée, quoi…

  19. Mon vit en rose dit :

    Je suis PD, j’ai une grande queue, j’encule encore et toujours, j’enfile tous les jours et j’aime ça, venez me sucer les gars !

  20. Mon vit en rose dit :

    Je suis PD, j’ai une grande queue, j’encule encore et toujours, j’enfile tous les jours et j’aime ça, venez me sucer les gars !

  21. Martin Roi dit :

    Ah, comme j’aimerais être l’esclave domestique et sexuel de deux belles homosexuelles qui sentirait mauvais des orteils !

  22. Martin Roi dit :

    Ah, comme j’aimerais être l’esclave domestique et sexuel de deux belles homosexuelles qui sentirait mauvais des orteils !

  23. Amélie Nono dit :

    Bon, il était temps, deux semaines sans blog de Bessora, ça commençait à faire long…

  24. Amélie Nono dit :

    Bon, il était temps, deux semaines sans blog de Bessora, ça commençait à faire long…

  25. Il nous manque dit :

    Qu’est-ce qu’il disait le nounours Coluche, déjà ? C’était pas : « J’invite tous les marginauds, les chômeurs, les clodos, les putes, les PD à voter pour moi ! »
    Qu’est-ce qu’il nous manque !
    Qu’on donne une plus grande tribune à Bessora !
    Viiiiiiiiiite !!!!!!!!!!!!

  26. Il nous manque dit :

    Qu’est-ce qu’il disait le nounours Coluche, déjà ? C’était pas : « J’invite tous les marginauds, les chômeurs, les clodos, les putes, les PD à voter pour moi ! »
    Qu’est-ce qu’il nous manque !
    Qu’on donne une plus grande tribune à Bessora !
    Viiiiiiiiiite !!!!!!!!!!!!

  27. Et ta tante BESSORA? T’as pas un P’tit scoop sur ta tante?!
    Vivement que tu nous sortes un bouquin sur ton arbre gynécologique!

  28. Et ta tante BESSORA? T’as pas un P’tit scoop sur ta tante?!
    Vivement que tu nous sortes un bouquin sur ton arbre gynécologique!

  29. Ping :Bessora Blogue - Mariage Pas Pour Tous = White (Heterosexuals) Only

  30. Ping :Bessora Blogue - Mariage Pas Pour Tous = White (Heterosexuals) Only

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *