Faire le pont. Et même un peu plus.

Monter aux cieux, n’est-ce rejoindre le domaine divin ?
Demandez à Hercule, Romulus et Jésus, ils  confirmeront.

L’ascension pour tous ! (source image : Elishean.org)

L’Ascension arrive une fois par an, m’a révélé Hercule. Et Jésus d’ajouter : le lendemain de l’Ascension, il FAUT faire le pont. Si possible à partir du mardi qui précède, et jusqu’au mercredi suivant.
Par respect de ces lois religieuses, et sur l’injonction des trois précités, j’ai quitté le travail deux jours avant terme. Et  j’ai  sorti ma fille de l’école avant la date prescrite. J’ai la caution des saints,  le soutien de Bouddha, l’accord de Mahomet,  la bénédiction de la  Mamiwata,  sirène de son état.
Tu travailles trop, m’a-t-elle en effet reproché.
Arbeit Macht Frei, lui ai-je répondu. Hitler me l’a raconté.
Le travail rend libre,  t’a-t-il dit ? Certes,  Hitler était un philosophe éclairé et un grand peintre. Mais quand même. Des siècles de servage, et vous, les hommes, vous n’êtes toujours pas guéri de la servitude ? Maintenant, on vous paye pour être des esclaves.
Je ne suis pas Esclave Salarié, Mamiwata. Je suis Auteur de l’Ecrit : je travaille gratuitement,  mes congés ne sont pas payés.

Etre écrivain en France, par Nicolas Bokov

Pauvre de toi ! s’est exclamée Mamiwata. Qu’attends-tu pour prendre des vacances !
Je ne pouvais pas  lui désobéir…
D’abord, j’ai pris le cahier de correspondance de ma fille,  et j’ai écrit à son  institutrice  au chocolat.

Madame,

Je sais bien qu’il y a école mercredi, à la place du vendredi d’après  l’Ascension.
Mais sur les bons conseils de Mamiwata, ma marraine, j’ai décidé que mon enfant quitterait l’école ce mardi à 16h30.
Mon enfant, madame,  sera donc absent de l’école mercredi.
Et jeudi aussi.
Mon enfant sera de retour en classe lundi. Ou peut-être mardi.
C’est autant de gagné sur votre propagande esclavagiste.

Bien à vous

La maman de machine

Oui. Car sous couvert de leur apprendre à  penser, l’école forme vos enfants à devenir des esclaves salariés. Mamiwata me l’a dit. Souvent, d’ailleurs,  les parents craignent la maîtresse comme ils auraient peur d’un patron. Ces parents,  c’est sûr, vous ne les verrez jamais brûler une voiture. Vous ne les verrez jamais non plus travailler moins pour gagner plus. Du travail, ils n’en ont jamais assez, surtout quand ils n’aiment pas ça. Eux, ils sont les meilleurs citoyens qui se puissent rêver.  Et ils se sentent coupable quand leur enfant ne va pas à l’école.
Tout comme moi,  ils préviennent. En plus, ils justifient. Par exemple  ce papa :

Chère madame,

Tout d’abord, veuillez m’excuser.
J’ai bien noté qu’il y avait école mercredi à la place de vendredi.  Cependant,  je vous prie d’excuser mon petit qui ne pourra pas venir à l’école mercredi, car mercredi, chère madame, il y a guitare. Je vous signale que mon petit devrait entrer l’année prochaine au conservatoire.

Avec toutes mes excuses,

je vous remercie,

Le papa de machin

Voilà, n’est-ce pas,  ce qui s’appelle donner la verge pour se faire battre. Car dès lecture du mot d’excuses par la maîtresse, le petit machin a  fait les frais de cet excès de zèle parental.
La maîtresse (que je soupçonne d’être strauss-kahnienne) : Ah ! Parce que la guitare c’est plus important que l’école ?!
Bien sûr, le pauvre machin n’ a pas osé répondre que oui.
Il s’est juste retourné vers machine, sans comprendre que, elle, la maîtresse ne lui avait rien dit, alors que sa maman à elle, quand même, elle était un peu grossière, des fois. C’est vrai, moi, la maman de machine, je n’avais pas expliqué pourquoi machine ne viendrait pas à l’école.

Pardonnez-moi, car je ne suis pas allé à l’école aujourd’hui.

Des excuses, mon garçon ?
Pourquoi faire ?
Est-ce que la maîtresse t’a expliqué à toi, pourquoi elle avait été absente pendant huit semaines cette année ?
Point du tout. Elle a disparu. On l’a remplacée onze fois. Et elle a reparu. C’est tout !
Ces choses-là, mon petit machin, ça ne s’explique pas. Pas plus que la Pentecôte ou l’Ascension. Est-ce que Jésus-Christ est venu t’expliquer comment il avait fait pour monter au ciel ? Non.
Alors ne va plus confesser que tu as  guitare  mercredi !

Pour marque-pages : Permaliens.

8 réponses à Faire le pont. Et même un peu plus.

  1. Le vrai et seul Bruno dit :

    Enfin un peu de spiritualité qui me réjouit. Le seigneur est venu cette nuit tel un buisson ardent et m’a dit : » Tu ne travailleras pas le mercredi…
    ni le samedi et encore moins le dimanche ! »
    « Et pour les autres jours de la semaine ? » me suis-je empressé de lui répondre.
    « Ne pousse pas le bouchon trop loin, tu n’es pas rentier à ce que je sache ! »
    JNVSP.

  2. Le vrai et seul Bruno dit :

    Enfin un peu de spiritualité qui me réjouit. Le seigneur est venu cette nuit tel un buisson ardent et m’a dit : » Tu ne travailleras pas le mercredi…
    ni le samedi et encore moins le dimanche ! »
    « Et pour les autres jours de la semaine ? » me suis-je empressé de lui répondre.
    « Ne pousse pas le bouchon trop loin, tu n’es pas rentier à ce que je sache ! »
    JNVSP.

  3. Jean-Luc dit :

    Rentiers, on devrait tous l’être. Et bosser 20 heures par semaine. Le reste du temps on pourrait tisser le fameux lien social et s’occuper un peu de soi !

  4. Jean-Luc dit :

    Rentiers, on devrait tous l’être. Et bosser 20 heures par semaine. Le reste du temps on pourrait tisser le fameux lien social et s’occuper un peu de soi !

  5. Soeur Sourire dit :

    Peuh ! Bande de fainéants ! Si vous pensez qu’on ne travaille pas au paradis, vous allez être déçus !
    Qu’ouis-je ? Vous préféreriez l’enfer ? Et bien je vous en prie, allez-y, hé hé hé !
    (avec des gars comme vous, la France est foutue)

  6. Soeur Sourire dit :

    Peuh ! Bande de fainéants ! Si vous pensez qu’on ne travaille pas au paradis, vous allez être déçus !
    Qu’ouis-je ? Vous préféreriez l’enfer ? Et bien je vous en prie, allez-y, hé hé hé !
    (avec des gars comme vous, la France est foutue)

  7. Ysada dit :

    L’enfer oui si y a jacuzzi.

  8. Ysada dit :

    L’enfer oui si y a jacuzzi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *