Pierre C. m’à tuer

On ne l’a plus revue depuis le 3 mars dernier, c’est à dire depuis ce matin.
Sa dernière fille, Yaël B., a retrouvé une image d’elle collée sur le frigo, accompagnée de cette inscription : « Pierre C. m’à tuer »

PIERRE C. M’A TUER………………………………………..

Après analyse, il s’agit bien de l’écriture de Bessora.
Une autre expertise confirme que ces lettres ont été formées avec la pâtée de son chat, monsieur G.
Dirigés par l’inspecteur Jessie Bock, les enquêteurs s’orientent déjà sur la piste du crime compassionnel.
Le principal suspect, Pierre Cornuel, dilettante notoire de la peinture, de l’illustration, du couscous, et surtout de la moule, a été interrogé dès tout suite.
– La dernière fois que je l’ai vue, c’était au téléphone, a-t-il affirmé.
À cette aberration, il a ajouté le grotesque :
– Elle me faisait une blague idiote sur deux grains de sable perdus dans le désert, et puis… plus rien.
Cherchant à se disculper auprès de l’opinion publique, Pierre Cornuel a fait diffuser cette photographie dans les plus grands médias.

Elle et moi…, nous étions les meilleurs amis du monde (photo : Céline Nieszawer)

Il a aussi profité d’accointances diverses pour faire publier un fallacieux éloge de sa victime. Intitulé Bessora, écrivaine et Romancière, cet article est paru dans le Monde des Livres de tout à l’heure.

« Bessora, écrivaine et romancière. Peintre des mots et du présent. J’ai rencontré Bessora la première fois chez Sofab, via Sophie Chédru. Elle avait l’air z’Antilles et même un peu timide. Erreur ! Elle préparait alors son roman « Cueillez-moi jolis Messieurs… ». Quelques jours plus tard nous nous retrouvions chez « Léon de Bruxelles » début de notre complicité. Le garçon postillonnait dans ses moules au curry… Depuis elle se venge sur son blog. Incontournable. »

Le procédé est classique : le bourreau transforme sa victime en tortionnaire.
Et il brouille les pistes : interrogé par les enquêteurs, le chat de Bessora, monsieur G., certifie que Pierre Cornuel n’a pas connu Bessora à l’époque de Cueillez-moi Jolis Messieurs, mais à celle de Petroleum.
– Monsieur Cornuel, dit ce chat, cherche à salir la réputation de ma maîtresse. Il l’a connue bien avant la date qu’il prétend. Ils se sont rencontrés quand elle écrivait Petroleum. Je n’étais pas encore né, mais je m’en souviens très bien. Ce monsieur harcelait notre mère. Demandez à ma petite soeur.
Mais Yaël B., dix-sept mois, n’a pas souhaité s’exprimer.

La victime et son bourreau peu avant le drame

D’autres témoins ont été interrogés, tel Arlette B., femme au foyer, qui suivait les cours de dessin de Pierre Cornuel.
– Non, a-t-elle déclaré. Non, a-t-elle encore ajouté. Non, a-t-elle finalement conclu.
De l’avis de Boris M., un vieil ami de Pierre Cornuel, le présumé coupable serait un homme fréquentable.
– C’est un bon p’tit gars, mon Pierre. Ces derniers temps, il faisait tout son possible pour restaurer son image, un peu écornée par une histoire de vol de confiture à l’étalage. Non, il n’aurait jamais pris le risque de portraiturer cette… comment vous l’appelez déjà, Bassorah ?
Et pourtant, un expert de la cour pénale conclut, photos et mesures à l’appui : « Les traits phrénologiques de monsieur Cornuel sont typiquement ceux du Fétichiste ».

Spécimen de tête d’assassin. Et voyez la contrainte exercée par le bourreau !

On apprend que… le serveur, qui postillonnait prétendument dans les moules au curry de Bessora, vient de se manifester auprès des autorités.
– Ah oui, a déclaré ce témoin de dernière minute. Je me souviens d’elle, même si ça fait très longtemps. Ce jour-là, elle est arrivée au restaurant vers midi,. Elle n’a pas voulu passer commande tout de suite parce qu’elle attendait quelqu’un. Il est arrivé avec une demi-heure de retard. Elle ne lui a pas fait le moindre commentaire désagréable. C’était vraiement une très gentille fille. Seulement à un moment, elle l’a appelé Tonton. Il est devenu vert de rage. Il lui a dit… Ah oui… c’est ça qu’il lui a dit : « Arrête de m’appeler Tonton comme si j’étais ton grand-père, tu vas faire fuir les jeunes filles ! Si tu continues, tu vas y passer ! ». Oui, c’est ça qu’il a dit. La pauvre petite, elle avait l’air terrorrisé. Et puis il sont partis… Alors elle y est passée ? Il l’a exécutée avec ses pinceaux ? Quoi ? Et en plus c’est un récidiviste ? Mais que fait la justice !

L’éteau se resserre autour de Pierre C…, que l’on surnomme déjà Le Boucher de Saint-Germain en Laye.

Pour marque-pages : Permaliens.

36 réponses à Pierre C. m’à tuer

  1. Le vrai et seul Bruno dit :

    Au nom de la moralité française, je ne peux que désavouer cet article. Le P.C. est en voie de disparition, ce n’est pas plus mal.
    JNVSP

  2. Le vrai et seul Bruno dit :

    Au nom de la moralité française, je ne peux que désavouer cet article. Le P.C. est en voie de disparition, ce n’est pas plus mal.
    JNVSP

  3. Bessora dit :

    Personal Computer toi-même…

  4. Bessora dit :

    Personal Computer toi-même…

  5. Ouarfff !!!!!!!! dit :

    C’est ce qui s’appelle se faire refaire le portrait !

  6. Ouarfff !!!!!!!! dit :

    C’est ce qui s’appelle se faire refaire le portrait !

  7. Manuel Lemasson dit :

    Pour les ravalements de façades (en tous genre) c’est par ici !

  8. Manuel Lemasson dit :

    Pour les ravalements de façades (en tous genre) c’est par ici !

  9. Jean-Luc Melanchon dit :

    Mais j’t’emmerde moi, capitaliste !

  10. Jean-Luc Melanchon dit :

    Mais j’t’emmerde moi, capitaliste !

  11. Inspecteur Derrick dit :

    Et si Pierre C était innocent ? Ce dénommé Monsieur G, chat de sa nature, me semble bien peu fiable, d’ailleurs l’inscription était mentionnée en pâtée pour chat… Il faut que j’en parle à ma souris, mais je parierai bien qu’il y a là un coup de Brigitte Bardot !

  12. Inspecteur Derrick dit :

    Et si Pierre C était innocent ? Ce dénommé Monsieur G, chat de sa nature, me semble bien peu fiable, d’ailleurs l’inscription était mentionnée en pâtée pour chat… Il faut que j’en parle à ma souris, mais je parierai bien qu’il y a là un coup de Brigitte Bardot !

  13. Giles, enquêteur occulte dit :

    La vérité sur le PC :

    Sous couvert de défendre le prolétariat, ce parti avait vocation à le contrôler et à le manipuler. Il a toujours été le troisième bras invible de la droite. Son nom officiel Parti Communiste a été choisi à dessein pour afficher les initiales PC, qui signifient en réalité Parti Capitaliste.

  14. Giles, enquêteur occulte dit :

    La vérité sur le PC :

    Sous couvert de défendre le prolétariat, ce parti avait vocation à le contrôler et à le manipuler. Il a toujours été le troisième bras invible de la droite. Son nom officiel Parti Communiste a été choisi à dessein pour afficher les initiales PC, qui signifient en réalité Parti Capitaliste.

  15. Mulder dit :

    L’enquêteur en sciences occultes a raison, mais sait-il que Bessora n’existe pas ? Selon ma théorie, elle est un avatar manipulée par des extra-terrestres. D’ailleurs, ne faut-il pas être une extra-terrestre pour écrire comme elle ? Tous ses textes sont dangereux. Ils ont un pouvoir hypnotique qui vampirise le lecteur et le met en état de manque, quand il en a lu un, il n’aura de cesse de les avoir tous lus.

  16. Mulder dit :

    L’enquêteur en sciences occultes a raison, mais sait-il que Bessora n’existe pas ? Selon ma théorie, elle est un avatar manipulée par des extra-terrestres. D’ailleurs, ne faut-il pas être une extra-terrestre pour écrire comme elle ? Tous ses textes sont dangereux. Ils ont un pouvoir hypnotique qui vampirise le lecteur et le met en état de manque, quand il en a lu un, il n’aura de cesse de les avoir tous lus.

  17. Scully dit :

    La vérité est ailleurs, Mulder, mais le mensonge aussi ! Tu dérailles encore une fois mon chéri. C’est vrai que Bessora n’existe pas. Mais les petits hommes verts non plus. La vérité sur Bessora ? C’est une invention du Ku Klux Klan !

  18. Scully dit :

    La vérité est ailleurs, Mulder, mais le mensonge aussi ! Tu dérailles encore une fois mon chéri. C’est vrai que Bessora n’existe pas. Mais les petits hommes verts non plus. La vérité sur Bessora ? C’est une invention du Ku Klux Klan !

  19. Colombo dit :

    Comme dit toujours ma femme, il ne faut pas écouter Derrick, c’est un Allemand ! Ne vous fiez pas plus à Sherlock Holmes, Hercule Poirot et les autres, fiez-vous à moi, ou à la rigueur au jeune Monk…
    Alors c’est ce chat qui est mort et la principale suspecte est Bessora, c’est ça ? hummmmmmmmmmm, dans Bessora y le mot rat, donc logiquement, elle a pu tendre un piège au chat, m’ouais, qu’on la coffre, illico ! comme dit toujours ma femme…

  20. Colombo dit :

    Comme dit toujours ma femme, il ne faut pas écouter Derrick, c’est un Allemand ! Ne vous fiez pas plus à Sherlock Holmes, Hercule Poirot et les autres, fiez-vous à moi, ou à la rigueur au jeune Monk…
    Alors c’est ce chat qui est mort et la principale suspecte est Bessora, c’est ça ? hummmmmmmmmmm, dans Bessora y le mot rat, donc logiquement, elle a pu tendre un piège au chat, m’ouais, qu’on la coffre, illico ! comme dit toujours ma femme…

  21. Monsieur G dit :

    Les chiens aboient, la charavane passe…

  22. Monsieur G dit :

    Les chiens aboient, la charavane passe…

  23. Bessora Ghost dit :

    Je dirais même plus, monsieur G : les chiens aboient, la charavane trépasse !

  24. Bessora Ghost dit :

    Je dirais même plus, monsieur G : les chiens aboient, la charavane trépasse !

  25. Bessora dit :

    Eh bien ! Monsieur Laprune est en forme aujourd’hui !
    signé moi-même, la seule et l’unique

  26. Bessora dit :

    Eh bien ! Monsieur Laprune est en forme aujourd’hui !
    signé moi-même, la seule et l’unique

  27. Jean-Luc dit :

    Moi, je vous trouve très en forme aussi, miss Bessora, pour une séquestrée. On en redemande.

  28. Jean-Luc dit :

    Moi, je vous trouve très en forme aussi, miss Bessora, pour une séquestrée. On en redemande.

  29. Socrate dit :

    Commentaires faciles les amis.
    Tant de diffamation. Oui j’avoue que nous nous sommes connus au temps de Petroleum. Mais mon pipeline en ce temps resta flétri comme la rose abandonnée par sa négligence dans ce mini restau indien au bas de chez elle.
    Aujourd’hui, quand je me retourne (non ne rêve pas ami, ce n’est qu’une image poétique) je me dis que décidément de la mouléon au flunch il n’y a qu’un blog.
    Mais qu’est ce que l’amiiiitttiiiié! iiitiié iittié itié… Pas mal l’écho.
    L’amitié c’est espérer oh oui oh oui, et finalement … oh non oh non!
    Donc je propose officiellement un pacs à Monsieur Seulbrunodit dans les meilleurs délais/
    Car avec tout le respect que je vous porte cher ami, sachez que PC ne signifie pas ce que vous croyez (Ô étendart sublime sans espoir de mise à jour Méchantlongnien), mais simplement PetitCon, ce qui dans mon cas me fait germer encore et encore…
    Merci ami Polnaref. (Merci d’avoir lu ces lignes en écoutant « Aux armes etc… » d’un Gainsbourg pas toujous sincère mais agréable souvent et plein d’humour.

  30. Socrate dit :

    Commentaires faciles les amis.
    Tant de diffamation. Oui j’avoue que nous nous sommes connus au temps de Petroleum. Mais mon pipeline en ce temps resta flétri comme la rose abandonnée par sa négligence dans ce mini restau indien au bas de chez elle.
    Aujourd’hui, quand je me retourne (non ne rêve pas ami, ce n’est qu’une image poétique) je me dis que décidément de la mouléon au flunch il n’y a qu’un blog.
    Mais qu’est ce que l’amiiiitttiiiié! iiitiié iittié itié… Pas mal l’écho.
    L’amitié c’est espérer oh oui oh oui, et finalement … oh non oh non!
    Donc je propose officiellement un pacs à Monsieur Seulbrunodit dans les meilleurs délais/
    Car avec tout le respect que je vous porte cher ami, sachez que PC ne signifie pas ce que vous croyez (Ô étendart sublime sans espoir de mise à jour Méchantlongnien), mais simplement PetitCon, ce qui dans mon cas me fait germer encore et encore…
    Merci ami Polnaref. (Merci d’avoir lu ces lignes en écoutant « Aux armes etc… » d’un Gainsbourg pas toujous sincère mais agréable souvent et plein d’humour.

  31. Guido dit :

    Après avoir lu Cyr@no, que j’ai adoré même s’il m’a totalement dérouté, Je découvre ce blog avec beaucoup de bonheur !
    Cordialement
    G.

  32. Guido dit :

    Après avoir lu Cyr@no, que j’ai adoré même s’il m’a totalement dérouté, Je découvre ce blog avec beaucoup de bonheur !
    Cordialement
    G.

  33. Julie dit :

    Quel coquin ce P.C… On aimerait bien le connaître!

  34. Julie dit :

    Quel coquin ce P.C… On aimerait bien le connaître!

  35. Ping :Bessora Blogue - 2mn10s Pour Remonter Un Lombric

  36. Ping :Bessora Blogue - 2mn10s Pour Remonter Un Lombric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *