De la toilette intime anti-impérialiste

Comme vous, je n’ai jamais mangé que ce pain-là.

 

Double épaisseur, vert vétiver, fragrance lavande, et Sopalin quand on est au bout du rouleau. Je me pensais plus évoluée que ces Indiens qui se torchent de la main. Et je chérissais mon papier cul, senteur des jardins, trèfle aux quatre parfums, et autres odeurs naturelles de vanille, eucalyptus ou patchouli. Et je me méfiais des Indiens, je ne leur serrais pas la main, je fuyais leurs restaurants !
Mais un voyage au Japon m’a ouvert les yeux. J’y ai découvert les toilettes nippones, créations high-tech de l’entreprise TOTO.

 

 

La lunette fluorescente te détecte par infrarouge et se dresse à ton arrivée. Accroupis-toi, appuie-toi sur les accoudoirs, pousse un coup, popo, pipi, ouaoua, voilà. Maintenant passe aux choses sérieuses.
Presse sur le bouton Lavage du postérieur (aussi appelé Utilisation familiale), ou sur l’option Lavage féminin (plus adaptée à la vulve qu’au poireau, quoique). Tu peux aussi sélectionner les deux programmes !
Règle la température de l’eau, la pression et la qualité du jet. Car suivant que l’on vise la vulve ou le gland, on préférera un jet pulsant ou vibrant.

 

 

Accroche-toi à ta lunette, ne quitte plus tes accoudoirs, écoute la petite musique qui accompagne tes ablutions. Réjouis-toi, mon frère ! Profite des massages bienfaisants, ils te préservent des hémorroïdes et la constipation. Non, Coco, ils ne sont pas là pour te branler le kiki, cochon, on t’a dit que c’est de la prévention !
Tout le monde sait que tu ne manges pas assez de céréales, détérioration du transit intestinal, épidémie de constipation, alors masse-toi le trou du cul, mon frère, et augmente encore la pression du jet si tu veux jouir d’un lavement !

Le nettoyage s’achève déjà, tu n’avais qu’à programmer une durée non standard, ne te reste qu’à régler la température du séchage de tes burnes. Et finis-toi au papier cul si tu en as envie.
Relève-toi, il est temps de libérer les toilettes.
Tiens, mais que sont ces étranges capteurs plantés dans la cuvette ? Oui, Coco, les capteurs espions ont mesuré les taux de sucre et de graisse de tes projections, ils sont reliés à une connexion internet, les résultats de tes analyses sont déjà sur le bureau de ton médecin. Il s’apprête à te dénoncer à la santé publique parce que tu as un peu trop de protéines dans le popo, masturbateur!

 

 

Ainsi, le Japon est entré de plain-pied et de pleine vessie dans le 22ème siècle.
Pourquoi donc nous obstinons nous dans le 19ème ?
La faute au Lobby du papier Q.
Certes, l’Europe et l’Afrique sont des continents arriérés, où le boycott d’oranges israëliennes est réprimé par la loi sous prétexte qu’il est discriminatoire. Oui, le boycott des oranges est un abus de pouvoir fruitier. Mais devons-nous pour autant soumettre nos croupions aux lobbies du papiers cul ? La civilisation n’avancera que si la barbarie recule.
A cette fin, boycottons Unilever, les couches Pampers et les oranges de Floride !
Et faute d’importation immédiate de toilettes japonaises dans l’OCDE et l’OUA, nous ne nous torcherons plus qu’à la main, et ne mangerons plus que des figues de Barbarie made in Sainte-Hélène.

Pour marque-pages : Permaliens.

14 réponses à De la toilette intime anti-impérialiste

  1. ciel nuageux dit :

    Se « torcher » à la main !!!????? Quelle horreur !!!!!
    C’est déjà assez pénible de déféquer, l’être humain est vraiment mal fait, s’essuyer est un mal nécessaire mais c’est pas drôle à faire, on se passerait bien de tout ça si on pouvait, enfin, moi je m’en passerai, les autres, ma foi, je sais pas… Millet prend un tel plaisir à décrire ça dans « Lauve le pur » qu’on peut sincèrement se poser la question… Il paraît que c’est de la littérature… Moi, je trouve que c’est prétentieux, mal écrit, ennuyeux et répugnant comme de la merde. Heureusement qu’il y a des auteurs comme Bessora pour nous réconcilier avec les lettres.

  2. ciel nuageux dit :

    Se « torcher » à la main !!!????? Quelle horreur !!!!!
    C’est déjà assez pénible de déféquer, l’être humain est vraiment mal fait, s’essuyer est un mal nécessaire mais c’est pas drôle à faire, on se passerait bien de tout ça si on pouvait, enfin, moi je m’en passerai, les autres, ma foi, je sais pas… Millet prend un tel plaisir à décrire ça dans « Lauve le pur » qu’on peut sincèrement se poser la question… Il paraît que c’est de la littérature… Moi, je trouve que c’est prétentieux, mal écrit, ennuyeux et répugnant comme de la merde. Heureusement qu’il y a des auteurs comme Bessora pour nous réconcilier avec les lettres.

  3. le vrai et seul Bruno dit :

    Obscène, c’est obscène. Comment osez-vous entrer dans notre intimité ? Aussi puissant puisse-être le jet de cet appareil, aussi choquant est votre papier (toilette bien-sûr !)
    JNVSP.

  4. le vrai et seul Bruno dit :

    Obscène, c’est obscène. Comment osez-vous entrer dans notre intimité ? Aussi puissant puisse-être le jet de cet appareil, aussi choquant est votre papier (toilette bien-sûr !)
    JNVSP.

  5. Jean-Luc dit :

    Cette fille est complètement folle…

  6. Jean-Luc dit :

    Cette fille est complètement folle…

  7. Pervers dit :

    Aller, merde, y sont pas drôles les Loulous aux commentaires, du sexe ! du cul ! du sang et de la merde ! Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Encore, encore, encore !!!
    D’ailleurs, c’est sexy le dessin du petit puceau avec sa bite !
    Vive l’obcénité, m Burno, heu, Bruno…

  8. Pervers dit :

    Aller, merde, y sont pas drôles les Loulous aux commentaires, du sexe ! du cul ! du sang et de la merde ! Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Encore, encore, encore !!!
    D’ailleurs, c’est sexy le dessin du petit puceau avec sa bite !
    Vive l’obcénité, m Burno, heu, Bruno…

  9. Jean-Luc dit :

    C’est qu’ils sont occupés à découvrir leur corps, monsieur Pervers.

  10. Jean-Luc dit :

    C’est qu’ils sont occupés à découvrir leur corps, monsieur Pervers.

  11. Pop, l'homme tronc dit :

    Je n’ai rien compris à cet article mais comme je ne vais jamais aux toilettes… forcément
    Pop, l’homme tronc

  12. Pop, l'homme tronc dit :

    Je n’ai rien compris à cet article mais comme je ne vais jamais aux toilettes… forcément
    Pop, l’homme tronc

  13. Ping :Bessora Blogue - La Corrida Del Amor Tokyoïte

  14. Ping :Bessora Blogue - La Corrida Del Amor Tokyoïte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *