« La gauche doit se moderniser : oui à l’inégalité »

 
 


Selon l’institut de sondage Schmilblick, 117% des socialistes de gauche et de droite sont pour l’inégalité de leurs concitoyens devant la loi : oui à la déchéance de nationalité, mais pas pour tous les terroristes. Après Marie-France, nous rencontrons Emeline C. Née à Fourqueux dans les Yvelines, de mère tourangelle et de père polonais, elle nous confie : « Je préfère le terroriste terroir, 100% bio, au terroriste binational »


b_18_1_16_emel0

 
 

Emeline, vous faites partie du mouvement d’union nationale, qui questionne le fait d’avoir deux nationalités…
Pas du tout. Je n’ai jamais dit que j’étais contre la binationalité. Je suis contre le terrorisme. Pas vous ?

 

Si, si, si ! Je suis Charlie !
Je tiens aussi à préciser que je n’ai rien contre les bisexuels, ni contre les sado-maso.

 

A ma connaissance, ils ne sont pas visés par la déchéance de nationalité…
La question devrait se poser pour ceux d’entre eux qui seraient terroristes. Mais pour en revenir aux résultats de ce référendum d’initiative populaire, ils me font chaud au cœur.

 

Vous parlez du sondage ?
Sondage et référendum sont synonymes : c’est inscrit dans la constitution. Vous ne saviez pas ?

 

Si, si, si ! Je suis Charlie !
Vous êtes un peu nulle, pour une journaliste. Vous êtes bisexuelle ?

 

Non…
Où avez-vous fait vos études ?

 

Dans différents pays. Mais je ne savais pas que c’était mal. Je suis pour l’union nationale moi aussi.
Vous n’auriez jamais dû vous disperser dans plusieurs pays : pensez à la facture énergétique. Vous êtes bilingue aussi, je suppose ?

 

Je suis Charlie !
Moi aussi, j’aime bien que les gens soient tous d’accord sans trop discuter. Une opinion vaut mieux que deux.

 

Une nationalité aussi ?
Je n’ai rien contre les binationaux, je vous dis ! Enfin, je suis socialiste ! Nationale, mais socialiste !

 

J’entends bien. Mais supposons, Emeline, qu’un Philippe Coulibaly et vous-même commettiez un attentat, à Paris. Vous faites tous les deux de la prison, et ensuite, l’un d’entre vous est déchu de sa nationalité. A votre avis, lequel ? Lui ou vous ? Et selon vous, pour quelle raison ? Pour vos activités terroristes ou à cause de votre identité binationale ?

En voilà une question intelligente… Vous valez mieux que ça. Elevons le débat, s’il vous plaît. C’est précisément parce que je suis pour l’égalité, que je pense qu’il serait logique de marquer les binationaux musulmans par un signe distinctif. Pour qu’on les reconnaisse dans la rue. Une rose peut-être. Une rose blanche. C’est joli le rose et le blanc. Et puis arrêtez de m’emmerder avec la question de la déchéance de nationalité. C’est une question tout à fait périphérique. Il ne s’agit que de modifier notre constitution, après tout.

 

Emeline, selon un sondage de Schimlblick, 117% des Hutus étaient pour l’éradication des Tutsis. Pensez-vous qu’on aurait dû leur envoyer plus de machettes ?
Personnellement, je suis contre les génocides. Les Tutsis, je ne connais pas, mais j’ai une passion pour les Indiens d’Amérique: ils ont renoncé à leur nationalité d’origine.

 

Emeline, selon le chef du gouvernement Schmilblick, 117% des soldats français ont sauvé 238% du Mali, un pays ami à 326% qui a l’amour de la France à 1000%, qu’en pensez-vous ?
Tintin au Congo est mon livre de chevet. Avec Mein Kampf.

 

Le Mein Kampf d’Adolf Hitler !
Ne prenez pas cet air outré. La gauche doit se moderniser. Et puis ce n’est pas parce qu’Adolf Hitler et moi aimons le thé que le thé est une mauvaise chose. Ce n’est pas parce qu’Adolf Hitler et moi avons des vues proches sur l’idée de patrie qu’Adolf Hitler est une mauvaise chose. Il faut relire Hitler. Le cosmopolitisme est le cœur du problème. La mondialisation… Les nationalités multiples peuvent être problématiques.

 
 
 
 

Un cosmopolite

Un binational (un cosmopolite, quoi)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

b_18_1_16_emel17

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un grand ami de la France

Un grand ami de la France

 
 
 
 
 
 

 

Il pouvait aussi être très gentil

Il pouvait aussi être très gentil

 

Je croyais la question de la nationalité périphérique ?
Elle l’est : il ne s’agit que d’une question identitaire. Personnellement, je suis pour le mélange, le métissage. Je ne supporte pas l’islamophobie, l’antisémitisme, le racisme… mais il faut se poser la question : si les créatures binationales n’existaient pas, deviendraient-elles terroristes ? Non, probablement pas.

 

Je ne comprends pas…
Je veux dire que si les gens ne pouvaient pas avoir plusieurs nationalités, il n’y aurait plus de terrorisme binational. Le terrorisme serait alors plus bio. Ce qui est plus sain vous en conviendrez.

 

Mais alors qu’est-ce qu’on fait des binationaux pas bio ?
Jamais je ne voterai front national ! Je suis de gauche !

 

Vous ne voulez pas qu’on les gaze ?
Non. Ouvrir des camps suffirait.

 

Je ne voudrais pas retourner le couteau dans la plaie, Emeline, mais vous êtes née avec au moins deux nationalités… Alors on vous met dans un camp ?
Ma binationalité est européenne. Son appellation est d’origine contrôlée. En principe, étant certifiée AOC je ne suis pas concernée par… enfin… s’il faut sauver la France que j’aime et qui m’aime malgré ma nationalité polonaise, je me sacrifierai…

 
 

b_18_1_16_emel10