« Not in my name », Good Luck Charlie, et autres merdes de bison (Bullshit)

Elle a beaucoup pleuré,  ma Charlotte, pas tous les morts mais quelques-uns, qu’elle ne connaissait pas et  n’appréciait guère,  qu’elle ne lisait pas non plus. En état de transe, elle crie maintenant au génie,  et me somme d’être Charlie.

Charlie

Elle m’enjoint aussi de marcher avec elle, à Paris.  Va donc marcher en banlieue ! je lui dis. Ca te changerait… Nigaude, elle me répond, tu ne savais pas que  République et Nation étaient à Paris ?
L’unité nationale se trouve donc tout près de chez elle. Charlotte habite l’unité nationale, qui se trouve circonscrite à Paris. Les banlieusards, surtout ceux de Grigny, vivent dans le terrorisme mondial. Alors elle ne mettra jamais les pieds à Grigny. En revanche, qu’ils viennent à la manif eux aussi, mais qu’ils retournent ensuite à leurs barres HLM. Quant à moi, je ne marcherai nulle part : je suis allergique aux bains de foule, à peu près autant qu’aux bains de sang.
Sur ce, et pour la 28.000ème fois en 3 ou 4 jours , Charlotte me hurle dans les oreilles Je suis Charlie !
Et moi Lulu, lui répondé-je.

Charly
Elle cligne des yeux  soupçonneux. C’est vrai ça… Je ne communie pas avec BFM-guimauve. Ni non plus avec web.2.0 glucose. Je ne chante pas Allons enfants de Charlie. Pas non plus  allumé ma petite bougie, comme j’aurais déjà dû le faire après la victoire Black-Blanc-Beur de 98, voire après la mort de Diana… Serais-je donc contre la liberté d’expression ?  Elle s’inquiète… Ma Chacha, je lui dis, tu souffres du syndrome de Lady Di et de Lagardère.

Elle est Charlie

Elle est Charlie

Grave soupçon dans ses yeux moites : elle qui me classait parmi  les Blacks acceptables (cafés au lait, et autres renégats), elle se demande soudain si je ne serais pas musulmane. Une du 91, voire du 93. Ma chérie, je lui dis, je suis protestante de confession germanique, et de culture cannibale. Elle écarquille les yeux : non, elle ne connaissait pas cette communauté. Probablement des ennemis de la liberté. La liberté d’allumer une bougie. Un cierge en vérité, celui d’un monothéïsme qui s’ignore. Et qui peut s’avérer parfaitement  intégriste.

Bougie

Depuis le drame de Charlie, ma Chacha de Paris est en verve :  les morts les plus notables lui donnent un  sujet de conversation (divin),  et elle brille dans les salons (divine). Faute d’être invitée sur les plateaux de télévision, elle se regarde écrire sur Facebook,  s’écoute parler au café,  pleure à se faire jouir le diaphragme… m’inflige  ses rasades de nobles sentiments.
Pas vraiment des sentiments, d’ailleurs. Je dirais plutôt de l’émotion de boyaux.  Bullshit. Mais puisqu’elle est ma copine,  je subis (presque) sans broncher sa liberté d’expression.  Et par manque de courage, voire par auto-censure, je m’interdis de lui dire: Ma chérie, tu ne voudrais pas un peu fermer ta gueule ?

ta gueule
Exterminations de sang-froid.
Cauchemar filmé en direct.
Super buzz.
Elle adore, ma Chacha… Comment, tu n’as pas pas vu la vidéo du meurtre du policier sur Youtube ? Non, sorry. Un mec qui tue, un autre qui filme, un troisième qui regarde, ça me ferait plutôt dégueuler. Cependant, charognarde Chacha, libre à toi de profiter du festin.
Et la carricature d’Uderzo ? T’as vu !

 

uderzo

Vue, oui. Et trouvée nulle, ma chérie.  On ne peut pas dire ça !  Pourquoi tant de haineuh !
Ma Chacha…  Son Astérix en croisé… Pas ma tasse de thé.  Là, Chacha fulmine :  Reconnais quand même qu’on a un problème avec la communauté musulmane !  Nous y voilà…
Je suis Charlie,  Juif,  Flic, dit sa  banderole. Oups ! Elle a oublié Musulman. Et tant d’autres…

Par David Ramos (Getty)

Par David Ramos (Getty)

A sa décharge, rarement Chacha a-t-elle vu un musulman en vrai. Moi excepté (je suis son alibi culturel),  elle fréquente surtout ses clones : ils ont toujours un peu honte d’avoir du fric, ils votent socialiste par principe, ils sont absolument antiracistes,  n’aiment pas Zemmour et mangent bio. J’oubliais, ils manifestent régulièrement leur unité nationale entre République et Nation. Parfois, ils marchent depuis Châtelet-les Halles, quelle aventure ! Avec un tel pedigreee, aucune raison de balayer devant sa porte. Du sol au plafond, chez Chacha tout est propre, même si elle se délecte en lisant Houellebecq en cachette.
Mais la communauté  musulmane…
Ces identiques habitant tous Grigny et portant chacun sa paire de babouches signée Uderzo.

Muslim

Ils

Ecoute…, elle me dit,  Ils devraient quand même se désolidariser. Car il est acquis qu’Ils sont solidaires du  massacre. De tous les massacres. Même de ceux de Boko Haram (des massacres qui n’arrachent d’ailleurs pas une larme à Chacha, même de crocodile). Bref, il est flagrant qu’Ils ne pleurent pas comme il faut. Evident qu’Ils devraient verser des larmes publiques. Signer une déclaration officielle,  devant notaire et le groupe Lagardère: « Not In My Name ! ». S’ils pouvaient aussi allumer un cierge laïque… on serait rassurés.
Elle est comme ça, ma Chacha, choupinette adore les contritions collectives.
Pour tout vous dire, tous les 1er mai (va savoir pourquoi cette date), elle demande pardon pour la colonisation. Cette année, elle est même allée voir Exhibit B. Choupinette s’est mise à pleurer devant un acteur : Pardon ! Ô Pardon ! Pardon pour le mal qu’on vous a fait nous seulement  ! Ensuite, elle a joui du diaphragme.

"Not in my name !" s'est écrié ma copine.

« Not in my name ! » s’est écrié ma copine.

Bien entendu, Chouchou n’a rien pu faire aux Africains puisque, pas de bol, elle est née bien trop tard. Mais elle s’en vante quand même, et se flagelle avec une délectation toute masochiste.  C’est qu’elle se sent si Blanche. Tellement Charlotte aux fraises… Par moments, c’est sa seule identité.  Alors forcément, « Ils » sont la communauté musulmane. Eux aussi,  ils doivent s’excuser de ce qu’ils sont.

sorry

Chacha, je veux bien, mais ton musulman,  à quoi le reconnais-tu ? Allons donc au bout de ta liberté d’opinion.  Puisque tu veux qu’il s’excuse, il faut bien que ton musulman se fasse connaître. Comment vas-tu t’y prendre ? Demander aux gueules d’Arabes  si par hasard elles ne seraient pas musulmanes ? Et si on te répondait Non, désolé, je suis perse et athée ? Et si tu tombais sur un musulman blanc !  Et si tu te faisais rappeler à l’ordre par une femme voilée : madame,  vous êtes ce que vous dénoncez, le musulman est votre mécréant, et votre injonction de soumission est une charia. Tu te sentiras insultée, ma chérie… mais reconnais que c’est vrai.
Comment ça c’est faux ! Bien sûr que c’est vrai !  Ne me cherche pas, Chacha, parce que tu vas me trouver !

wecando

Revenons à tes moutons, je veux dire à tes musulmans. Tu veux qu’ils s’excusent. Si tu y tiens vraiment, ma chérie, alors ouvre  un Bureau des musulmans de France. Pourquoi pas du monde entier, oui, en effet. Puis, par une aimable campagne de presse, tu inviteras tout citoyen d’Allah à venir spontanément se faire recenser. Quand tu en seras arrivée là, je te foutrai probablement une tarte (et pas qu’à la crème) dans la gueule.  Non, ma chérie ! Ce n’est pas parce que Sarkozy t’a dit le CRIF et le Conseil Français du Culte Musulman qu’ils sont des élus de la République, pétasse !
D’accord… pardon ma Chacha, je me calme.
Ce que je veux dire, merdasse, c’est que j’ai tendance à  ne croire qu’aux individus. Mais oui, tout à fait,  j’en ai bien conscience,  les gentils de ton espèce sont tous d’accord : Les musulmans est un individu. Alors le recenser, et s’assurer que, des pieds à la tête, il dise « Not In My name! ».

Not-in-my-name

Fermer ma gueule ? Mais pourquoi je fermerais ma gueule ?  Tu n’est plus pour la liberté d’expression ? Si, mais de République à Nation uniquement ? Je ne suis donc  pas assez bobo à ton goût ? Je suis trop Grigny pour toi ? Bordel ! Moi aussi je bois du jus de carotte tous les dimanches matins !
Oui, ma chérie,  je me calme.
Imaginons donc, conasse, que tu y arrives, avec ton Bureau des musulmans de France, et du monde entier. Deux, trois, cinquante, mille  muslims  viennent se faire recenser par toi. Un genou à terre, Ils jurent sur Ta tête qu’Ils s’excusent pour ces trois assassins qu’ils ne connaissent ni d’Eve, ni de Mahomet.

Repentance

Mais mille Bougnouls repentis, ce n’est pas encore tout le stock, c’est vrai. Alors tu leur accrocheras sans doute un petit croissant jaune sur le coeur, en guise de certificat d’allégeance. Ils se feront  d’autant mieux défoncer la  gueule à la sortie de ton bureau. Mais tu trouveras un ou deux philosophes inspirés, enfin… médiatiques, pour venir expliquer à la télé que des sacrifices sont parfois nécessaires pour sauvegarder la démocratie.

BHL

Tes méchants moutons mécréants courant toujours,   tu  en appelleras finalement à la délation. Je sais, ce n’est pas ton genre, tu es d’une intelligence  trop supérieure pour t’abaisser à  ça, ma Chacha, ton  Q.I. c’est quelque chose du genre Hannibal Lecter + Poutine – Hitler.  N’empêche,  sous trois jours, tu crouleras sous les lettres de dénonciation. « Madame, mon voisin ne boit pas d’alcool et ne me salue jamais dans l’ascenseur. Je le pense musulman. » Dont acte. « Madame, Ahmed El Kinany, qui tient le restaurant voisin du mien, ne respecte pas la législation en matière hygiénique : il est musulman.  » Bien Noté. « Monsieur,  la femme de ménage de Mr. X porte un fichu sur la tête : elle est noire, mais je la pense musulmane. Sans compter les odeurs, et qu’elle n’a probablement pas ses papiers. « 
Tu auras bientôt de quoi établir  un inventaire d’infidèles,  que tu devrais  punir pour leur insoumission : qu’ils abjurent (tu diras que c’est pour le maintien de l’ordre public).

Abj

Ne nie pas, gauchiste de mes deux ! Laisse-moi parler ! Sinon je balance à tout le monde que tu pleures devant la Belle au bois dormant ! Que tu obliges ta fille à porter des robes de princesse! Que tu prends ton mari pour un prince charmant alors qu’il se tape ta cousine depuis  dix ans, féministe de mon cul !
Oui, d’accord, je me calme.
Revenons-en à nos musulmans, enculée, tes kouffar. Ayant collecté suffisamment de lettres anonymes et accablantes, tu te mettras à leur chasse. Tu organiseras des ratonnades. Tu rempliras les prisons. Tu te trouveras dans l’obligation d’ouvrir  des camps (plus assez de places en prison, comment faire autrement). Et comme il y aura beaucoup de place dans tes camps, tu élargiras tes opérations de nettoyage :  Roumains, racistes (sauf toi), machos (sauf toi, et Wolinski), antirépublicains (sauf toi, et le parti socialiste),  tous aux camps avec les musulmans (et avec ta cousine).
Et aussi les SDF et les chômeurs, tiens. Ce n’est pas de leur faute, mais ils sont irrécupérables. Hop, au camp.

camp

Et le soir tu t’endormiras près de ton ours en peluche avec la conscience tranquille et la satisfaction du devoir accompli. Jamais tu ne te diras que ces trois assassins étaient tes enfants, les miens, les notres. Que nous en avons collectivement accouchés. Que s’ils sont devenus ces monstres, c’est peut-être aussi parce que nous puons la merde. Mais la merde, ce n’est pas ton affaire. La merde, c’est pour les femmes de ménage qui habitent Grigny.

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

8 réponses à « Not in my name », Good Luck Charlie, et autres merdes de bison (Bullshit)

  1. Socrate dit :

    Eh beh la belle au bois dormant… 🙂

  2. Socrate dit :

    Eh beh la belle au bois dormant… 🙂

  3. François Prunier dit :

    Déjà en temps normal, on ne peut guère tenir des propos nuancés sur des sujets sensibles sans être mis au ban par la majorité des gens. Alors dans un contexte aussi dur… Car oui, au-delà de sa colère, ce papier est avant tout nuancé. Bessora a une réaction épidermique au mouvement de foule et à la partialité, ce qui ne signifie nullement qu’elle approuve les terroristes. J’entends déjà les loups prétendre le contraire. Parce qu’ils ne comprennent rien à l’affaire. Ou ne veulent pas comprendre.

  4. François Prunier dit :

    Déjà en temps normal, on ne peut guère tenir des propos nuancés sur des sujets sensibles sans être mis au ban par la majorité des gens. Alors dans un contexte aussi dur… Car oui, au-delà de sa colère, ce papier est avant tout nuancé. Bessora a une réaction épidermique au mouvement de foule et à la partialité, ce qui ne signifie nullement qu’elle approuve les terroristes. J’entends déjà les loups prétendre le contraire. Parce qu’ils ne comprennent rien à l’affaire. Ou ne veulent pas comprendre.

  5. Le vrai et seul bruno dit :

    Mais alors ????? Qui sont les méchants ?.
    JNVSTP

  6. Le vrai et seul bruno dit :

    Mais alors ????? Qui sont les méchants ?.
    JNVSTP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *