5 questions with Bessora

banniere_bessora

 


Dans un anglais peu parfait, j’ai répondu à cinq questions posées il y a peu par mon éditeur britannique… Exercice de style et de traduction, je traduis ici cet entretien d’un anglais approximatif vers un français numérique. Sauf les images…


 

Votre histoire en 5 mots ? (Et si vous êtes créative, en 5 emoji, ou 5 gifs)

Alpha, monsieur Personne, cherche un refuge.

Par quoi avez-vous été inspirée pour écrire cette histoire ?

Parfois, je choisis mes histoires. Cette fois, l’histoire m’a choisie.

Où aimez-vous écrire, trouver l’inspiration?

J’aime écrire dans mon lit, même si c’est très mauvais pour le dos. J’aime trouver des idées dans mes rêves. Des personnages m’utilisent parfois comme medium, ce qui est le cas pour Alpha, ou pour Nicolas, son petit frère, qui m’a demandé d’écrire son testament.

Quel est le dernier livre que vous avez lu ?

Tony and Susan, par Austin Wright

Avez-vous un routine régulière d’écriture, de lecture ?

Comment le pourrais-je ? La vie est un bordel.

Quels conseils donneriez-vous à un aspirant écrivain ?

Je n’oserais pas (bien que j’anime des ateliers d’écriture). Mais si vous insistez, je vous dirais N’ayez pas peur de vous casser la gueule, il y a toujours une bonne raison. Vive les cicatrices.

Quelle est la plus belle, ou la pire chose qu’on ait dite à propos de vous ou de vos livres ?

“Les livres de cet écrivain belge d’originaire congolaise qui écrit si bien le français »
Je ne suis ni belge, ni congolaise. Et le français est ma langue maternelle (après le suisse allemand, bien sûr)

Quel livre auriez-vous rêvé écrire ?

Mon prochain (je suis très égo-centrée…)

Si vous étiez un livre, lequel seriez-vous ?

Aucun des miens. Le bordel… Le chaos… Trop la vie, quoi.

 
L’article en anglais
 

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire