Radiographie d'un Frigo

Ne vieillissez pas trop vite, vous conseille Virgin Radio. Restons frais.

Il était une fois vous, un vieux plouc.

La gueule cireuse d’un zombie simiesque, le visage éclaboussé d’anomalies dermatologiques, le poil terne et gris, vous sirotez bêtement une grenadine, avec une paille jaune, dans  le bistrot du coin.


Vous êtes  la bête,  un gentil crétin.

Mais vous n’êtes pas tout à fait perdu pour la société, car vous portez un perfecto. Mieux encore, une très jeune fille est assise à côté de vous, son teint est frais, couleur de pêche  à peine cueillie. Elle est si fraîche et si jolie qu’on se demande ce qu’elle fiche  à  côté  de vous,  le vieux décati. Ne devrait-elle pas plutôt  s’amouracher d’un jeune vampire ou d’un musculeux loup-garou ?

Que nenni. I-Phone en main, casque aux oreilles, elle écoute Virgin Radio, et ça lui fait l’effet d’un pétard. Peut-être est-ce cet état de relaxation avancée qui lui rend tolérable la proximité d’une vieille moisissure telle que vous. Bientôt, elle passe outre les barrières de l’âge : elle va vous aider à redevenir jeune, mon pauvre vieux,  car elle est une espèce de messie. Jésus-Christ lui-même, qui est mort à 33 ans, ne me contredira pas : si on ne plus faire de blagues sur les Noirs, les Juifs, les Femmes, et les Handicapés, il nous reste les vieux.  On est tous bien d’accord pour dire qu’ils sont moches et cons.  Comme vous, qui sirotez niaisement votre grenadine au bistrot, avec une paille jaune. Mais on va vous aider.  Ainsi le joli  messie en jupons vous colle son casque Moneygram money order à l’oreille. Et c’est la fontaine de jouvence qui coule dans vos tympans. A mesure que vous entendez les notes sirupeuses  de cette mélodie contre-révolutionnaire,  les stigmates de votre finitude s’effacent de votre visage. Vous redevenez un jeune con, lisse, mais pas trop rasé, sinon vous auriez l’air d’un puceau.


 


Ainsi s’achève le premier chapitre du conte de Virgin Radio, Ne vieillissez pas trop vite.

Mais qu’en est-il du second,  Restons Frais.

Ce second épisode   est gardé secret dans les coffres d’un notaire, sur les îles Caïman.

Mais moi qui sais tout, je vais vous tout dire.

Nul ne sait  qu’à force d’écouter Virgin Radio dans le casque de votre nouvelle copine, vous êtes aussi devenu sourd comme un pot.

On ignore pareillement que vous, vieux con converti à la crétinerie de la jeunesse, vous avez rencontré les pales d’un hélicoptère en détresse. Vous vous promeniez intelligemment dans la rue, assourdi par votre casque audio. Un avion piquait du nez sur votre tête. Mais vous ne l’avez pas entendu crasher.

Boum.

L’on a donc rassemblé vos restes dispersés par l’explosion, et on les a déposés  à la morgue, au frais, dans le frigo.

Restons frais. Vous avez respecté la consigne.

5 Responses to Radiographie d'un Frigo

  1. Sister 20 septembre 2010 at 14 h 43 min #

    Y a donc moyen d’éviter les injections! Mes sillons nasogéniens réclament Virgin radio!

    • bessora 20 septembre 2010 at 15 h 01 min #

      Meuh non… Nous on dévieillit depuis l’âge de 14 ans.

  2. Alexandre de la Faluere 20 septembre 2010 at 15 h 54 min #

    _ Binnnn c’est frais ! Vrai, c’est du frais !
    _ Commennnnnnnnnnnnt ???????????
    _ C’est frais, je disais, c’est frais.
    _ Ah oui, moi aussi.
    _ Commennnnnnnnnnnnnnnt ??????????
    _ MOI AUSSI !!!!!!!!!!!!
    _ Atchoummmm… Mon dentier, putain, j’ai éternué mon dentier, merde !
    _ C’est trop frais…

  3. bruno 21 septembre 2010 at 9 h 52 min #

    ET SI NOUS VOULIONS RESTER DES JEUNES CONS !

    Je ne comprends pas cet acharnement contre le « jeunisme ».
    Rencontrez-vous des personnes voulant vieillir ? Je n’en connais pas. Et si une jeune femme me proposait d’écouter de la musique , je n’hésiterais pas un instant. Avez-vous bien compris le fond de cette publicité ? Le but n’étant pas de stigmatiser une certaine population aux yeux des autres, mais bien au contraire, de nous rapprocher le plus possible de la « perfection ».
    « Tous unis, tous pareils » tel est le message que nous devons retenir.
    (après mon troisième gommage, j’ai enfin la peau douce)

    Je tiens à remercier ici cette radio qui fait chanter les coeurs.

    Madame Bessora, il serait temps de revoir votre copie.

  4. brunOdebrunO 21 septembre 2010 at 14 h 21 min #

    J’aime bien cette réclame. Elle me rassure. Jeunes ou vieux, on reste con à écouter de la soupe.

Laisser un commentaire